RDC: ciment de l'unité nationale, les forces armées et la police nationale (…) ne se laisseront ni inféodées,  ni détournées de leurs missions sacrées par des vendeurs d'illusions en mal de gloriole (déclaration)
Photo Présidence de la République

Félix Tshisekedi s'est entretenu ce mardi avec le Haut-Commandement militaire élargi aux commandants des régions militaires. L'état-major Commandement des Forces armées,  l'état-major Commandement de la Police nationale,  les commandants des zones de défense et leurs états-majors,  les régions militaires , les groupes et bases des forces navales et aériennes pour les  FARDC ainsi que les inspecteurs divisionnaires provinciaux et les inspecteurs des différents services et structures de la Police nationale étaient présents. À la fin de la réunion, une déclaration a été faite.

« Conscients des responsabilités et assignations que nous confère la constitution  de notre pays, mus par le sentiment de n'oeuvrer que pour l'intérêt supérieur de la Nation (…). Nous, militaires et policiers de la RDC,  tenons à préciser en ce 1er décembre 2020, ici au Palais de la Nation que, conformément à nos missions constitutionnelles légitimes,  demeurons apolitiques  et républicains,  totalement  dévoués à la cause Congo », a déclaré l’Armée par le biais de son porte-parole le Général Major Léon-Richard Kasonga.

Et d’ajouter:

« Face aux vicissitudes  du moment, restons attachés aux valeurs démocratiques consacrées par l'article 187 de notre constitution qui stipule que les Forces armées ont pour mission de défendre l'intégrité du territoire national et les frontières ».

L’Armée rappelle également les différentes articulations de son rôle.

« Elles participent de ce fait, au développement économique,  social , culturel et environnemental ainsi qu'à la protection non seulement des institutions légalement établies  dont le Président de la république mais aussi à  la protection des personnes er de leurs biens. Ciment de l'unité nationale,  républicaines, les forces armées et la police nationale,  résolument  dévouées au service  de la république Démocratique du Congo et à son peuple, ne se laisseront ni inféodées,  ni détournées de leurs missions sacrées par des vendeurs d'illusions en mal de gloriole ».

Alors que FCC et CACH se déchirent, l’Armée promet de ne pas se laisser influencer.

« Redevables vis-à-vis de la population congolaise dont elles sont l'émanation,  les forces armées et la police nationale rassurent votre Suprême Autorité  qu'aucune campagne de sédition de quelque nature que ce soit ne viendra ébranler notre engagement citoyen et notre détermination à demeurer apolitiques,  nationales et républicaines ». 

 

Des propos similaires avaient été tenus par le général-major Christian Tshiwewe Songesha, commandant de la Garde républicaine, a insisté au cours de la dernière parade sur l’apolitisme de l’Armée. S’adressant à ses soldats, il n’avait pas mâché les mots.

« En cette période marquée par les agitations politiques, les politiciens manipulent maintenant l’Armée. S’ils se rendent compte qu’ils ont un proche ou un membre de famille dans l’Armée, ils vous appellent pour te parler des problèmes politiques. Et quand toi tu arrives, tu rassembles deux ou trois militaires et tu commences à en parler avec eux. Il faut arrêter avec les sentiments. Je vais vous arrêter », avait-il dit. 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une