Sud-Kivu : le directeur du SECOPE basé à Baraka accusé de monnayer l'identification des écoles
Lundi 16 novembre 2020 - 13:17
Photo ACTUALITE.CD.

La synergie des syndicats des enseignants de Fizi et Baraka en collaboration se sont associés à la nouvelle société civile pour exiger le départ du directeur du service de contrôle et paie des enseignants (SECOPE) de la province éducationnelle Sud-Kivu 2. Ils accusent monsieur Tolombo Alexis et son assistant de monnayer l’identification des écoles.

Le président de Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO), Luundo Kiza Basile affirme avoir adressé une correspondance au gouverneur du Sud-Kivu Théo Kasi pour cette fin.  

« Nous avons écrit cette lettre à son excellence Monsieur le gouverneur de la province du Sud-Kivu pour lui exprimer notre mécontentement quant aux mauvais comportements qu'affiche le Diprosec et son assistance. Ils prennent les gens de Fizi-Baraka pour des personnes non avisées. Nous les accusons de plusieurs cas de monnayage pendant le recensement des différentes écoles (…) le Directeur provincial de SECOPE dans la province éducationnelle Sud-Kivu 2, Mr Tolombo alexis a totalement montré ses limites dans ses tâches quotidiennes, nous demandons à Monsieur le gouverneur de prendre en considération notre demande qui ne dépassera pas 72h, si non, nous procéderons à d'autres actions », a dit le président de SYECO.

La nouvelle société civile affirme avoir reçu des plaintes des gestionnaires des écoles. Elle promet d’accompagner les syndicalistes dans leur démarche.

« Nous avons beaucoup de rapports à notre bureau montrant toujours la mauvaise volonté du Diprosec dans l'exercice de son métier au profit des habitants de Fizi-Baraka. Nous avons nous-mêmes mené diverses enquêtes. Il y a deux mois, le Diprosec et son assistant avaient sollicité 150 USD pour recenser l'Ep Katenga mais n'a pas abouti. Le Diprosec s'est permis de proférer des injures, intimider et même menacer le directeur de ladite école sous prétexte qu'il réclame son droit.  C'est pourquoi nous espérons que le gouverneur prendra une sagesse extrême pour mettre hors d’état de nuire Mr Tolombo Etale et Fundi Rajabu », a expliqué Jacques Abungulu, président de la nouvelle société civile à Baraka.

Contacté, le directeur du SECOPE s'est réservé à tout commentaire.

Lubunga Lavoix, à Baraka

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une