Jeudi 29 octobre 2020 - 15:59

Breaking news

Union Sacrée : " Autant les hommes vont exprimer leurs opinions, autant les femmes doivent aussi le faire ." Safi Kayungo Thérèse
Union Sacrée : " Autant les hommes vont exprimer leurs opinions, autant les femmes doivent aussi le faire ." Safi Kayungo Thérèse

Le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi s’apprête à entamer des discussions avec des acteurs politiques et sociaux, suite à la crise au sein de la coalition FCC-CACH. Depuis le Haut Katanga, Safi Kayungo Thérèse, membre de la société civile livre ses attentes à la rédaction Femme de Actualite.cd. 

Pour Madame Kayungo, ces consultations doivent tabler en priorité sur l’indépendance des institutions CENI et Cour Constitutionnelle. « Les priorités pour ces assises, c’est d’abord les réformes au sein de la CENI. Elle doit être vraiment indépendante. Que les politiciens ne soient pas nommés dans cette institution. Ensuite, pour la Cour Constitutionnelle, nous ne voudrions pas qu’il y règne de l’ingérence politicienne. Le Chef l’Etat devra veiller sur sa promesse du respect de la Constitution. » Et enfin, pour la Coalition FCC-CACH, poursuit-elle, « les deux camps peuvent choisir de se séparer. Ce sera un soulagement pour la population congolaise. Nous n’y trouvons aucun intérêt. D’ailleurs, nous ignorons ce qui a été mentionné dans leur accord, non dévoilé au public. Soit, ils règlent leurs affaires en interne soit, ils se séparent.»

Accorder une place aux femmes  

Par respect de la constitution, Safi Kayungo Thérèse entend aussi la mise en œuvre de la parité au cours de ces consultations. « Lors de ces assises, le Chef de l’Etat devra penser à une représentation équitable des femmes. Depuis toutes ces années, les hommes ont échoué dans la politique en RDC. Ils sont à la base de nombreux problèmes que nous connaissons actuellement. Donnons l’occasion à la femme de mieux faire les choses.» Et d’ajouter, « les femmes politiques vont jouer les mêmes rôles que les hommes au cours de ces échanges. Autant les hommes vont donner leurs points de vue et idées pour le développement de la RDC, autant les femmes doivent aussi le faire. En plus de cela, les femmes pourraient jouer le rôle de médiation entre les deux camps en conflit.»

Safi Kayungo Thérèse demande par ailleurs à tous les participants, de privilégier l’intérêt de la population. De mettre de côté la distribution des postes. Car, « la population veut la paix, gage du développement ». Vice-présidente du Cadre de concertation de la Société Civile du Haut Katanga, Madame Kayungo est également présidente de conseil d'administration de CRONGD Katanga et Présidente de l’ONG IFADEV (Initiative des Femmes pour l’Auto Développement). Elle est active dans la société civile depuis plus de 15 ans.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une