Minembwe : pas convaincu, le député Ernest Ndengo fustige le "basculement" de la mission de Ruberwa
Le ministre Azarias Ruberwa/Ph. ACTUALITE.CD

Le député national Ernest Ndengo dit ne pas être convaincu des explications du ministre d'État, ministre de la Décentralisation et Réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa devant l'Assemblée nationale sur l'installation des autorités de la commune de Minembwe. 

L'élu de Kungu dans la province du Sud-Ubangi fustige ce qu'il qualifie de basculement de la mission de Ruberwa à Minembwe. Il estime qu'il s'y était rendu en caravane sécuritaire et s'est mué en "instigateur" et "maître" à penser de tout ce qui s'est passé à Minembwe.

"Il ne nous a pas convaincu. Nous connaissons son excellence Ruberwa. Quand il faille défense une thèse ou un sujet, il a toujours été à la hauteur. Mais, aujourd'hui, on ne l'a pas senti, tout simplement parce que entre ce qu'il disait et la réalité sur terrain, c'est autre chose. C'est la même que j'ai parlé du basculement. Il est allé pour la caravane sécuritaire, une mission toute autre, mais, il va se retrouver là bas(Minembwe) et lui qui sera parmi les maîtres à penser, maîtres de jeu de tout ce qui est fait en rapport avec l'installation des animateurs de la commune rurale de Minembwe. Donc, là nous disons qu'il y a anguille sous roche", a dit à Actualite.CD, le député Ernest Ndengo.

Le ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa, s’est expliqué ce lundi 19 octobre à l’Assemblée nationale sur l'installation des animateurs de la commune rurale de Minembwe (Sud-Kivu). Azarias Ruberwa a demandé 48 heures aux députés pour revenir répondre à toutes leurs préoccupations.

 Berith Yakitenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une