Vendredi 16 octobre 2020 - 13:23

Breaking news

RDC : la situation sécuritaire ne s’est pas améliorée en Ituri, le PM demande au ministre de la défense le « rapport circonstancié » des activités des militaires
Une case incendiée à Djugu/Ph ACTUALITE.CD

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga a écrit le 12 octobre dernier au ministre de la défense, Aimé Ngoy Mukena au sujet de la situation sécuritaire précaire dans la province de l’Ituri. M. Ilunga dit constater que le climat sécuritaire reste marqué notamment par des tueries et enlèvements particulièrement dans les territoires de Djugu et Irumu.

« Diverses sources concordantes continuent à faire état de l’activisme de plus en plus des groupes armés dans la province de l’Ituri, plus spécifiquement dans les territoires de Djugu et Irumu. Ces sources renseignent que plusieurs personnes sont tuées et plusieurs autres sont enlevées, les maisons sont incendiées, des bétails sont emportés et des milliers de personnes déplacées de chez elles vivent sans abris et vivres. », dit Sylvestre Ilunga dans sa correspondance au ministre de la défense.

Le chef du gouvernement révèle que de nouvelles troupes ont été déployées en renfort en Ituri après la détérioration de la situation sécuritaire. Il souhaite avoir un « rapport circonstancié » des actions militaires menées dans cette partie du pays.

« Partant, je vous engage à instruire le chef d'état-major général des forces armées de poursuivre les efforts soutenus de nos troupes récemment déployées en renfort sur terrain et d'assurer sans faille la sécurité des personnes et de leurs biens dans les zones et de me faire un rapport circonstancié de la situation sécuritaire qui y prévaut actuellement ainsi que sur les résultats des différentes activités y menées par nos troupes », a exigé le Premier ministre.

La province de l’Ituri est confrontée ont violences armées depuis fin 2017 suite à l’activisme de la milice CODECO qui a tué, pillé, violé, kidnappé dans les territoires de Djugu, Mahagi, Irumu voire Aru. A ce tableau sombre s’ajoute les multiples attaques des rebelles ougandais ADF dans les territoires de Mambasa et Irumu. Ces rebelles qui sont traqués par l’armée dans le territoire de Beni au Nord-Kivu ont multiplié les attaques depuis janvier dernier en Ituri. Selon les sources locales, plus d’une centaine de personnes ont été tuées.

Berith Yakitenge  

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une