RDC : une rébellion dénommée « République du Kivu » se développe autour du Parc national de Kahuzi Biega au Sud-Kivu
Photo droits tiers

D’après les informations de ACTUALITE.CD, au moins cinq groupes armés actifs aux alentours et dans le Parc National de Kahuzi Biega (PNKB) se sont mis ensemble et forment une rébellion dénommée « République du Kivu. »

Cette nouvelle rébellion regroupe des têtes d’affiche des groupes armés combattus dans et autour du PNKB et sème la terreur au sein de la population, alerte les responsables de cette aire protégée.

« Nous ne savons pas les localiser. Nous ne savons pas si dans le parc ou pas. Nous avons une équipe bien organisée. Cette équipe travaille sur ces allégations.  », a dit à ACTUALITE.CD Hubert Mulongoy, chargé de communication du PNKB, qui se montre prudent.

Cette force négative occupe déjà un certain nombre des villages. « Tous les miliciens Cisayura, l'équipe de Chance, de Douze, un autre appelé Makali, sont dans le village de Kabusha à l'intérieur du PNKB, après juste la plantation de Cifende groupement d'Irhambi Katana », ajoute Emmanuel Bengheya, président de la société civile du territoire de Kabare.

L’administrateur du territoire de Kabare, Thaddée Miderho a aussi des informations sur ces milices coalisées. Il précise même qu’elles s’adonnent à l’exploitation des minerais et des bois.

« Il y a trois messieurs armés dans les villages de Kajuchu, sous village Cirehe et dans le village de Mampi. Ils ne sont pas contrôlés par nous et puis ils ont déjà commencé à malmener la population. Il y aurait des hutus parmi eux. C'est le groupe d'un certain Nshokano, un autre dirigé par un certain Soleil, les deux-là étaient des proches au colonel autoproclamé Chance Mihonya qui est en prison. Il y a un certain Shabani aussi qui s'est autoproclamé général, lui il est dans le Parc. On sent que son activité dans le parc, est de creuser les minerais et il s'occupe de la coupe des bois. Ce nom de la République du Kivu, je ne peux pas l'affirmer ou l'infirmer », a dit à ACTUALITE.CD, l'administrateur du territoire de Kabare Thaddée Miderho.

Cette formation belliqueuse se met en place alors que plus de 70 groupes armés actifs dans la province du Sud-Kivu se sont engagés cette semaine à Muresa, près de Bukavu, à mettre fin aux hostilités dans les zones sous leur contrôle.  

Le gouvernement avait déjà alerté sur la présence d’une milice dénommée « Association pour la balkanisation de la RDC » qui a vu le jour dans la province du Sud-Kivu. Le gouvernement n’avait pas donné la localisation géographique de cette milice qui est constituée des ex-combattants M23, et « d’éléments étrangers ».

Le compte-rendu d’une réunion du conseil des ministres disait que la milice avait même hissé un drapeau de la prétendue « République du Kivu ». « Celui-ci a été finalement enlevé à la suite de l’intervention des FARDC. », ajoutait le gouvernement. « Ce mouvement a fait des tentatives d’occupation de certaines localités. », avait conclu le compte-rendu du conseil des ministres.

Justin Mwamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une