Mardi 11 août 2020 - 12:50

Breaking news

RDC : dans les tiraillements à Bakuakenge, l’enjeu c'est aussi “l’appartenance” de deux communautés locales 
Photo ACTUALITE.CD.

Le rapport du Groupe d’étude sur le Congo (GEC) publié ce mardi 11 août révèle qu’une autre cause des violences de ces derniers jours à Bakuakenge c’est aussi “l’appartenance” recherchée par deux communautés locales qui sont les Kuba et les Lubaphones. Ce qui justifie le différend entre les provinces du Kasaï et du Kasaï Central qui revendique chacune la propriété de la localité de Bakuakenge. 

“L’autre enjeu, c’est la question de l’appartenance de deux importantes communautés tribales qui habitent Bakuakenge : d’une part, les Kuba qui disposent d’un groupement et, de l’autre, les Lubaphones qui en revendiquent trois et qui considèrent Bakuakenge comme une localité du Kasaï Central. Une configuration qui leur permettrait de rester aux côtés de leurs frères de Demba, dans la même province.”, dit le rapport.

Déjà dès le début, le conflit de Bakuakenge était axé sur les disputes des champs entre les populations de Bakua Tamba (Kasaï Central) et Mwanga Makoko (Kasaï). Puis le conflit des limites entre les deux provinces a impacté sur la cohabitation entre les populations Kuba de Mweka et les Lubaphones de Demba. Les premiers affrontements avaient eu lieu le 5 août et s’étaient poursuivis les jours suivants. Le bilan fait état de 11 personnes tuées, 17 blessées et des centaines de maisons incendiées dont celle du sénateur Evariste Boshab.

GEC affirme même que l’origine de ce cacique de la famille politique de Joseph Kabila est l’une des causes de ces violences. Son village natal, Tete Kalamba se trouve dans la localité de Bakuakenge disputée. Si cette dernière est reconnue comme une entité du Kasaï Central “cela aurait des implications non négligeables sur la position de l’ancien président de l’Assemblée nationale : ce dernier risquerait ainsi de perdre son influence dans le territoire de Mweka, dans la province du Kasaï, circonscription dont il est le député national depuis 2006. En effet, grâce à son ancrage à Mweka, Évariste Boshab a su prendre sous son aile et faire émerger plusieurs hommes politiques du Kasaï, notamment l’actuel gouverneur Dieudonné Pieme.”, dit GEC.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une