RDC: tout porteur d’arme d’auto-défense est prié de se présenter à la commission nationale de contrôle des armes légères et de petit calibre 
Ph. Droits tiers

Le ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières annonce que la commission nationale de controlé des armes légères et de petit calibre et de réduction de la violence armée (CNC-ALPC) procédera à l’identification et à l’enregistrement des ares légères et de petit calibre. 

L’objectif de cette opération, qui durera trois mois, est de renforcer la traçabilité de ces armes et de réduire « sensiblement » les violences armées.

Ainsi, toute personne détentrice d’une arme d’auto-défense ayant un permis de port d’arme ou non est priée de se présenter à la commission qui est située à l’immeuble de la territoriale, dans la commune de Lingwala, pour les habitants de Kinshasa.

La RDC fait face à une prolifération illicite des armes légères et de petit calibre (ALPC) suite aux différents conflits armés que connaît le pays.

Pour rappel, la CNC-ALPC avait élaboré en 2018, une nouvelle stratégie et un nouveau Plan d’Action National de contrôle et de gestion des ALPC en RDC pour la période de 2018 à 2022. Ce plan a été validé par le Gouvernement le 15 mars 2018 à Kinshasa, en marge de la conférence du Conseil des Ministres du Centre Régional de Contrôle des ALPC (RECSA).

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une