Kongo Central : les représentants des confessions religieuses encouragent le dialogue entre les deux institutions provinciales
Le siège de l'assemblée provinciale du Kongo Central/Ph ACTUALITE.CD

Les représentants des confessions religieuses de la province du Kongo central ont, dans une déclaration ce mardi 7 juillet, appelé les deux institutions provinciales à savoir l'Assemblée et le gouvernement à un dialogue afin d'aplanir les divergences. 

Depuis 8 mois, la province du Kongo central traverse des moments difficiles provoqués par un conflit qui oppose l'Assemblée provinciale et l'exécutif provincial. Ces conflits ont conduit à la destitution du gouvernement à deux reprises, mais ce dernier est toujours en place.

« Ce conflit ayant pour conséquence néfaste la mauvaise gouvernance, plonge à cet effet cette province à une grave crise touchant presque tous les domaines. C'est-à-dire politique, économique, sanitaire et sécuritaire », disent les confessions religieuses.  

Du point de vue sanitaire, elles " déplorent la montée en flèche du taux des personnes atteintes de la covid-19 suite à un manque criant d'une politique consensuelle à travers la province pour lutter contre cette célèbre pandémie. Ainsi ces dernières qui ont toujours été au milieu du village se proposent d'offrir leurs missions de bons offices comme le recommande le bon Dieu afin que tous les habitants du Kongo Central vivent en paix et appellent, en outre, les acteurs de deux institutions provinciales en conflit à se mettre autour d'une même table pour régler leurs divergences en famille ".

Pour y parvenir, le conseil des représentants provinciaux des confessions religieuses du Kongo central a, cependant, formulé une série de recommandations en direction du Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, garant du bon fonctionnement des institutions, pour qu'il prenne au plus vite toutes les dispositions utiles en vue de résoudre les situations préoccupantes qui bloquent le développement du Kongo Central et, éventuellement, s'engager personnellement à restaurer la paix et la cohésion dans cette province.

A l'organe délibérant et à l'exécutif provincial, le conseil des représentants provinciaux des confessions religieuses du Kongo Central les invite à organiser un forum de paix et de l'unité sous leurs bons offices. Aux politiciens de cette province, toutes tendances confondues, à arrêter de tirer les ficelles et enfin à la population de ne pas céder à la manipulation  et à demeurer en union de prière en faveur de nos autorités.

Ce n'est que de cette manière, disent les hommes de Dieu du Kongo Central, que les deux institutions en conflit arriveront à dissiper le malentendu.

Dany KINDA-N'ZITA, à Matadi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une