Vendredi 3 juillet 2020 - 11:44

Breaking news

Fin d’Ebola au Nord-Kivu et en Ituri : Mbusa Nyamwisi s’en réjouit et note son apport notamment dans « la sensibilisation à l’engagement communautaire »
Mbusa Nyamwisi en juin 2019 à Butembo pour sensibiliser contre l'épidémie d'Ebola/Ph Claude Sengenya ACTUALITE.CD

Mbusa Nyamwisi, leader du parti d'opposition Rassemblement congolais pour la démocratie/Kisangani Mouvement de libération (RCD/KML) salue la fin de l'épidémie à virus Ebola dans l’est du pays. La fin de cette maladie qui a duré près d’une année et demie a été officiellement déclarée le 25 juin dernier par le ministre de la santé, Eteni Longondo pour les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Personnalité influente de la région de Beni-Butembo, M.Mbusa se réjouit de son apport dans la riposte contre cette dixième épidémie qui a fait plus de 2000 morts. Il note particulièrement son soutien dans la sensibilisation communautaire alors que la population de sa région était hostile aux équipes de riposte.

"J'ai contribué à la lutte contre l’épidémie d’Ebola, notamment par la sensibilisation à l’engagement communautaire, épidémie dont la fin ne vient que d’être déclaré dans la province du Nord-Kivu. Je profite de cette occasion pour féliciter et remercier tous les partenaires, les médecins, les infirmiers et toutes les autres personnes dont les efforts conjugués viennent de nous permettre de braver cette terrible épidémie.", a dit à ACTUALITE.CD Mbusa Nyamwisi. 

Après 7 ans d’exil, Mbusa Nyamwisi était revenu au pays fin juin 2019 alors qu'une résistance communautaire s'observait dans les régions de Beni, Butembo et une partie de l’Ituri contre les équipes de la riposte à la maladie à virus Ebola. Il était revenu disait-il, “pour apporter sa contribution dans la lutte contre le virus Ebola et l'insécurité dans l'Est du pays, notamment à Beni, Butembo et dans l'Ituri.”

M

L’opposant avait usé de son influence, et s’était fait même vacciner contre Ebola au CTE de l’UCG Butembo afin d’obtenir l’adhésion de la population au processus de lutte contre cette épidémie. Mais avant même la fin de l’épidémie, le M. Nyamwisi n’était plus revenu sur le terrain pour poursuivre la sensibilisation communautaire. Et actuellement, il se trouve une fois de plus à l’étranger pour des “raisons personnelles.”

“En me proposant de revenir au pays pour apporter ma contribution aux efforts du retour de la paix, c’est le Président de la République lui-même qui avait exprimé sa volonté de pacifier la région de Beni. Quant à moi, personnellement, j’ai plusieurs canaux à travers lesquels je continue de collaborer avec lui pour apporter ma contribution aux efforts du rétablissement de la paix à Beni. C’est à travers ces mêmes canaux que j’ai également contribué à la lutte contre l’épidémie d’Ebola”, a-t-il renchéri.

Selon les autorités nationales, la 10e épidémie d’Ebola est la plus complexe, la plus longue et la plus meurtrière. Au total 300 attaques ont été recensées et 11 agents de santé ont été tués.

Sur injonction de M. Nyamwisi, plusieurs militants de son parti politique le RCD/KML s’étaient engagés dans la sensibilisation afin de permettre un bon déroulement de la riposte.

Cette épidémie a été déclaré le 1er août 2018 et a fait au moins 3.470 malades. Au total, il y a eu 2.287 décès (2.134 confirmés et 153 probables) et 1.171 vainqueurs  (personnes guéries, ou survivants). 

Yassin Kombi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une