Breaking news

RDC : un mort et un blessé enregistrés à la suite de la récente incursion des Forces armées angolaises au Kongo Central
Mardi 23 juin 2020 - 09:25
Photo ACTUALITE.CD.

Un civil a été tué et un autre blessé lors de l’incursion des militaires des Forces Armées Angolaises (FAA) le 6 juin dernier, dans le village Kayi Nsitu, dans le secteur de Kakongo (Kongo Central). C’est le député national Crispin Mbadu qui donne l’information, affirmant que le blessé a été transféré de référence de Lukula.

« Le 06 juin 2020 les militaires des Forces Armées Angolaises (FAA) sont entrés dans le territoire congolais précisément au village Kati Nsitu, dans le secteur de Kakongo, territoire de Lukula, sous prétexte qu'ils sont venus traquer les éléments de Front de Libération de l'enclave de Cabinda (FLEC). Ces militaires de FAA se sont retirés le long de la rivière Lukula et ont occupé une petite île qui sépare la RDC et l'Angola. Ils sont revenus le 11 juin cette fois ci avec deux bataillons d'environ 150 à 200 hommes lourdement armés. Cette énième incursion a causé la mort d'une personne et blessé une autre, transférée à l'hôpital de référence de Lukula », a déclaré à ACTUALITE.CD, dimanche 21 juin dernier, le député national, Crispin Mbadu.

Selon cet élu de Tshela, ce n'est pas la première fois que ces militaires traversent le sol congolais. Chaque fois qu'ils font leurs incursions, c'est sous le même prétexte de traquer les éléments du FLEC.

« Nous invitons le gouvernement à prendre des mesures qui s'imposent pour sécuriser les populations, parce que le long des frontières, à part le village Kayi Nsitu, dans le groupement qui porte le même nom. Des villages sont vidés de leurs habitants, ils sont terrés dans la brousse, ils ont peur de regagner leurs maisons. Ce n'est pas la première fois qu'ils envahissent le territoire congolais », a renchéri l'élu de Tshela.

Vendredi dernier, à l’issue du conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, le gouvernement avait confirmé l’incursion de l’armée angolaise sur le territoire congolais, précisément au Kongo Central dans le territoire de Lukula “au motif de traque des indépendantistes cabindais du « FLEC »”. Le gouvernement s’était contenté de “dénoncer ce manquement auprès des organismes sous régionaux, sans préjudice des discussions avec l’Angola à ce sujet.”

Lors du même conseil, le ministre délégué à la défense avait indiqué que “des patrouilles mixtes motorisées et pédestres ont été mises en alerte”.

Plusieurs fois dans le passé, la présence de l’armée angolaise avait déjà été signalée sur le territoire congolais notamment vers Kahemba, dans l’ex-Bandundu.

La RDC est confrontée actuellement aux multiples incursions des armées des pays voisins voisins. Il s’agit notamment de la Zambie, de la Centrafrique, du Soudan du Sud.

Danny KINDA-N'ZITA, à Matadi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une