Vendredi 29 mai 2020 - 09:02

Breaking news

RDC : après les USA, la présidente de la sous-commission DH au parlement européen appelle à une enquête impartiale sur la mort du militant de Lucha à Beni
Photo droits tiers

La Présidente de la commission Droits de l’homme au parlement européen, Maria Arena a appelé jeudi 27 mai à mener une enquête impartiale sur la mort par balle policière d’un jeune militant du mouvement citoyen Lucha la semaine dernière à Beni lors d’une manifestation contre l’insécurité.

« C’est avec tristesse et consternation que j’ai appris la mort du jeune militant Freddy Kambale, à Beni (République démocratique du Congo), le 21 mai dernier, tué par balle lors d’une manifestation de son mouvement « Lutte pour le Changement ». J’adresse mes condoléances à sa famille et à ses proches, et appelle les autorités congolaises à conduire une enquête impartiale sur ce drame afin de traduire ses responsables en justice. », déclare Maria Arena.

Les Etats-Unis avaient déjà demandé aux autorités congolaises de faire la lumière sur ce décès.

L’eurodéputée rappelle les promesses de Félix Tshisekedi de lutte contre l’impunité et la garanti de la liberté fondamentale des citoyens.

« La disparition de Freddy Kambale démontre qu’il est urgent de redoubler d’efforts, et dans l’esprit d’apaisement et de la promesse de pacification du Président Tshisekedi, d’arrêter ceux qui sèment la mort et la violence, afin de lutter contre tout sentiment d’impunité et de garantir une justice équitable, permettant à chacun d’exercer ses droits les plus élémentaires. », poursuit-elle.

Le jeune militant Freddy Kambale a été mis en terre en début de la semaine. D’autres activistes sont morts dans les mêmes circonstances d’exigence de la paix dans l’est de la RDC. En nombre 2019, un autre militant de Lucha était tué à Beni dans les conditions similaires.

« Depuis de nombreuses années, les défenseurs des droits humains et les représentants de la société civile payent un lourd tribut pour leur engagement à mettre fin aux tueries de civils, à lutter contre l’impunité et à tenir les auteurs de crimes responsables de leurs actes, en particulier dans les provinces d’Ituri et du Kivu. », a conclu Mme Arena.

Une recrudescence de l’insécurité s’observe actuellement dans la ville de tout comme le territoire de Beni. Une quarantaine de civils ont été tués dans diverses attaques des combattants ADF en moins de deux semaines dans la région.

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une