RDC : après la destitution de Kabund, l’UDPS va se réunir sur demande de Félix Tshisekedi, annonce Kabuya 
Photo ACTUALITE.CD.

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s'apprête à se réunir “d’urgence” au lendemain de la destitution de son président a.i Jean Marc Kabund de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale. Cette réunion est une requête du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, affirme Augustin Kabuya, secrétaire général a.i du parti. 

M. Kabuya l’a dit aux militants rassemblés ce matin au siège de l’UDPS à Limete.

“Ils ont réalisé leur coup la nuit contre nous. Ceux qui disent que le président de la République était préalablement au courant de la destitution de Kabund sont en train de mentir. Hier il m’a reçu à 10H00, avant de recevoir Jeanine Mabunda, qu’on ne vous trompe pas qu’il était d’accord avec cette destitution. Le chef de l’Etat m’a demandé de convoquer la réunion et de lui faire rapport. Après je reviendrai vous faire le compte-rendu.”, a-t-il lancé.

Peu avant, la police a dispersé les militants qui s’amassaient à la permanence du parti pour éviter d’éventuels troubles.

“ C’est moi qui ai appelé la police parce que j’ai appris qu’il y a des infiltrés envoyés ici. Si tu vois les policiers ici, ils ne sont pas votre ennemi. C’est le président de la République qui est le commandant suprême de la police et des forces armées. Kabund a refusé de trahir la population, c’est pourquoi ils l’ont destitué. Soyez vigilants vis-à-vis des infiltrés. Si vous les appréhendez, remettez-les entre les mains de la police”, a ajouté Augustin Kabuya.

Plusieurs manifestations des “combattants” de l’UDPS sont signalés à Lubumbashi et à Mbuji Mayi en signe de protestation contre la destitution de Kabund.

Lors des débats sur la pétition de destitution de Kabund, la bagarre a éclaté entre députés et la plénière était momentanément suspendue avant de reprendre peu après. Kabund,  président a.i de l’UDPS était absent, tout comme Jean-Jacques Mamba Kabamba, initiateur de la pétition visant sa destitution. L’élu du Mouvement de Libération du Congo (MLC) est toujours placé en résidence surveillée. Il est poursuivi pour faux en écriture et usage de faux par Simon Ntumba qui ne reconnait pas avoir apposé sa signature sur le document. 

Pour rappel, Mamba reproche à Kabund notamment le militantisme et le discrédit lancé sur la chambre basse après avoir allégué que l’organisation d’un congrès coûterait 7 millions USD. Mamba avait alors adressé des correspondances à trois reprises à Kabund pour lui demander de fournir des éléments et le budget d’un congrès. Après trois lettres sans réponse, le député MLC avait alors amorcé la procédure de sa destitution.

Ivan Kasongo

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une