Mardi 26 mai 2020 - 11:06

Breaking news

Destitution de Kabund : Daniel Nsafu se réjouit que la majorité écrasante de députés ait accompagné l’initiative de Lamuka
Photo ACTUALITE.CD.

Le député national Daniel Nsafu Butshemuni s'est réjouit de la déchéance de Jean-Marc Kabund-a-Kabund du poste de 1er vice-président de l'Assemblée nationale, lundi tard dans la soirée, à l'unanimité des députés présents à l'hémicycle.

L'élu de Mont-Amba à Kinshasa, salut que la majorité des députés ait apporté le soutien à l’initiative de la coalition Lamuka et estime que c'est un signal fort lancé à la classe politique. 

" Vous avez vu la majorité écrasante. Il n'y a eu ni FCC, ni CACH et ni LAMUKA. Ce qu'il faut souligner, l'initiative est Lamuka, l'initiative est Kinoise, ce sont les Kinois qui ont pris l'initiative et nous avons réussi. Pour dire que bien que nous sommes minoritaires, nous avons des dents pour croquer. Voilà on vient de croquer un bon baobab, c'est une leçon pour tout le monde, c'est une leçon pour toute la classe politique. Il ne faut sous-estimer la minorité, tout part de l'intelligence politique. Nous avons démontré qu'il y a des burins", a réagi Daniel Nsafu à la fin de la plénière.

Il a, en outre, loué le travail de la police pour avoir sécuriser les parlementaires qui sont souvent pris d'assaut par les moto-cyclistes lors du traitement des dossier touchant l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS).

" Je remercie la police nationale qui jusque là continue à nous sécuriser. Nous avons constaté un moment donné la Wewacratie, ils ont allés se pointer aux alentours du palais du peuple. J'encourage la police pour le travail abattu, nous sortons calmement sans être inquiété. La police doit faire prévaloir la notion de l'État, l'État de la nation pas l'État comme autorité morale", a dit le député élu sur la liste AMK (LAMUKA).

289 députés nationaux ont voté pour, 17 contre et 9 abstentions lors du vote secret à la plénière marquée par la bagarre entre certains députés à l’annonce de l’ouverture des débats.

Jean-Marc Kabund, président a.i de l’UDPS était absent, tout comme Jean-Jacques Mamba Kabamba, initiateur de la pétition visant sa destitution. L’élu du Mouvement de Libération du Congo (MLC) est toujours placé en résidence surveillée. Il est poursuivi pour faux en écriture et usage de faux par Simon Ntumba qui ne reconnait pas avoir apposé sa signature sur le document. 

Ce lundi, le groupe de travail mis en place par la conférence des présidents pour la vérification de trois signatures contestées sur la pétition contre Jean-Marc Kabund avait également rendu son rapport affirmant que Simon Mpiana avait bel et bien signé et concluant que la pétition remplissait toutes les conditions réglementaires.

Pour rappel, Mamba reproche à Kabund notamment le militantisme et le discrédit lancé sur la chambre basse après avoir allégué que l’organisation d’un congrès coûterait 7 millions USD. Mamba avait alors adressé des correspondances à trois reprises à Kabund pour lui demander de fournir des éléments et le budget d’un congrès. Après trois lettres sans réponse, le député MLC avait alors amorcé la procédure de sa destitution.

Fonseca Mansianga

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une