Jeudi 21 mai 2020 - 17:28

Breaking news

RDC: « Gouvernement n’a d’autre choix que de réduire le train de vie de l’État » (Ilunga Ilunkamba)
Actualité

Devant les sénateurs, ce jeudi 21 mai, le Premier ministre a dressé le tableau de la situation socio-économique imposée par la crise du coronavirus. Répondant à la question orale avec débat lui adressée par le sénateur Jean Bakomito Gambu sur la gestion de la Covid-19, il a expliqué qu’en cette période de crise sanitaire et économique, les dépenses publiques sont forcément appelées à s’accroître, dictées d’un côté par les besoins de détecter et de prendre convenablement en charge les personnes affectées par la maladie à coronavirus et, de l’autre côté, par la nécessité de soutenir l’activité économique qui est sous la menace d’une forte contraction.

« Dans ce contexte, face à la précarité du rythme de mobilisation des recettes publiques, votre Gouvernement n’a d’autre choix que de réduire le train de vie de l’État. Dans cette perspective, il s’attèle déjà à l’élaboration d’un Collectif budgétaire en vue de présenter incessamment au Parlement la loi de finances rectificative pour l’exercice 2020 », a t-il déclaré.

La réduction du train de vie des institutions a demandé par la société civile et l’opposition dès le début de cette crise. Cependant, Ilunga Ilunkamba n’a pas précisé quelle sera l’ampleur de cette mesure. Il a juste ajouté qu’en vue « de faire face au spectre de la récession économique qui se profile à l’horizon, le Gouvernement a entrepris également l’élaboration d’un Programme multisectoriel d’urgence d’atténuation des effets de la Covid-19 (...) ».

Dans son allocution, il a expliqué qu’à ce jour, le Gouvernement a déjà décaissé, pour le compte de la riposte contre le COVID-19, une somme de 18,7 milliards de francs congolais, soit 10,7 millions de dollars américains.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une