Mercredi 20 mai 2020 - 14:01

Breaking news

PasseportGate : Le Parlement devrait convoquer la ministre des Affaires etrangères , le peuple doit être informé !
Actualité

Communiqué

Depuis le lancement de sa campagne sur le dossier de passeport et le dépôt de leur plainte en Belgique contre la société Semlex, la campagne « Le Congo n’est pas à vendre », Filimbi, Lucha et UNIS remercient et félicitent la population congolaise qui s’est approprié de leurs revendications pour que toute la lumière soit faite sur ce contrat conclu au détriment de notre pays et de nos concitoyens. « Le Congo n’est pas à vendre » regrette que depuis cinq ans les élus du peuple ne se soient pas appropriés ce dossier pour exiger du gouvernement plus de transparence et de redevabilité envers notre population. C’est pourquoi, elle se félicite et apporte son soutien à l’honorable Jean Baptiste Kasekwa qui a interpellé la Ministre des affaires étrangères afin qu’elle vienne s’expliquer sur ce dossier. De la même manière nous encourageons l’honorable Claudel Lubaya qui appelle le gouvernement à baisser le prix du passeport. 

A moins d’un mois de l’expiration du contrat qui lie l’État congolais et le consortium du groupe SemLex pour la production des passeports biométriques, plusieurs questions demeurent sans réponses malgré les premières sorties médiatiques de madame la ministre des Affaires Etrangères et des conseillers du chef de l’Etat. En effet, Madame Ntumba a affirmé dans les medias ainsi que dans une lettre adressée à l’homme d’affaire belge Karaziwan son intention de ne pas renouveler le contrat à son expiration et a demandé la mise en place « d’une commission conjointe pour évaluer l’état des lieux de l’ensemble de l’infrastructure ». Des sources au sein du ministère des affaires étrangères renseignent cependant que l’entreprise Semlex pourrait continuer la production des passeports jusqu’à la fin de l’année 2020. D’autres sources indiquent également des discussions existantes avec d’autres compagnies pour la production des passeports. Cette situation dénote d’une grande confusion loin de la transparence exigée par les lois de la République et défendue par la campagne « Le Congo n’est pas à vendre ». Pour nos organisations, il est important que le ministère des Affaires Etrangères apporte des précisions sur les points principaux suivants : 

  1. Le montant global investi par SemLex en RDC à la fin de son contrat. Le contrat stipule que SemLex devrait investir 222 millions de USD en RDC et procéder pendant cette période au transfert de compétence qui devraient permettre à l’Etat congolais de produire par lui-même les passeports biométriques à l’expiration du contrat. Qu’en est-il aujourd’hui ?
  2. La production des passeports par SemLex après juin 2020 : des sources concordantes au ministères des Affaires Etrangères affirment que Semlex pourrait continuer, pendant un temps, à produire des passeports congolais en attendant d’autres mesures. Le ministère est tout de même resté muet sur les bases légales, le coût et les conditions de cette extension. 
  3. L’engagement de la Ministre à saisir la justice pour faire la lumière sur les circonstances liées à la conclusion et à l’exécution du contrat SEMLEX.

Pour mettre fin aux interrogations de la population et jouer son double rôle de représenter la population et de contrôler les actions du gouvernement, nous demandons au parlement d’inviter en toute urgence la Ministre des Affaires Etrangères et les autres branches du gouvernement impliquées dans ce processus pour informer officiellement la population de l’ensemble des décisions et mesures que compte prendre le gouvernement pour répondre aux préoccupations de la population.  Ceci constitue un test pour le bureau du parlement qui a placé le contrôle parlementaire en priorité pour cette législature.  

                                                                                        Contact Presse                                                                                                  Jean Claude Mputu : +32 498 38 11 39                                                                                                   Floribert Anzulini : +243 853 575 750                                                                                                   Fred Bauma : +243 971 422 656  

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une