Nord-Kivu : un chef milicien se rend avec huit de ses hommes à Butembo
Reddition

Un chef milicien s’est rendu avec huit de ses hommes à Butembo (Nord-Kivu). Lors de leur présentation à la presse, ce mercredi 1er avril à l'État-major du commandement du 3310e régiment de l’armée basé à Butembo, ces miliciens étaient porteurs de trois armes de type AK 47 et une dizaine d’armes blanches, dont des couteaux.

D’après le chef de file, le colonel autoproclamé Nenda Bote Sikwaya, ils sont issus de Forces unies pour la Libération du Congo (FULC), un groupe armé actif près de la rivière Lindi, à la limite du territoire de Lubero et celui de Mambasa. Ils disent rejoindre le processus de reddition lancé par le chef de l’Etat Felix Tshisekedi, en vue de participer aux efforts de pacification et de développement du pays. 

« On croyait qu’on parviendrait un jour à libérer le pays avec les Forces unies pour la libération du Congo, mais après plusieurs jours en brousse on se rend compte qu’on ne le saura jamais seul. Il faut s’unir avec les FARDC (Forces armées de la République Démocratique du Congo), rejoindre les FARDC pour faire face à l’ennemi qui nous trouble (dans l’Est du Congo). Que tous ces gens qui trainent encore des mouvements (armés) en brousse, qu’ils viennent se joindre à nous. Il n’y a aucun problème à la reddition », a-t-il appelé.

Nenda Bote Sikwaya s’engage à collaborer avec les autorités pour convaincre ses anciens alliés à quitter la brousse.

« Nous étions 90 personnes dans notre groupe. Après sensibilisation, 43 ont accepté de se rendre. Mais à mi-parcours, d’autres se sont volatilisés avec trois armes à feu.  Nous allons aider les autorités à les atteindre. S’ils ne veulent pas se rendre, on doit les frapper », indique-t-il.

Le commandant des opérations Sokola 1 axe Sud, le colonel Patrick Opia a salué cette reddition.

« Il y a d’autres groupes armés qui peuvent se rendre 20 ou 50, mais qui ne se sont jamais présentés avec armes. Mais lui (Nenda Bote Sikwaya) a la volonté de rejoindre le processus de reddition lancé par le chef de l’Etat », s’est félicité le colonel l’officier.

Ces rendus qui comptent dans leurs rangs des enfants vont rejoindre le processus de désarmement, indiquent des sources à l’Etat-major du commandement du 3310e régiment des FARDC.

Claude Sengenya

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une