Mercredi 1 avril 2020 - 10:15

Breaking news

Covid-19 en Ituri : mise en place d'une commission pour contrôler et sanctionner la hausse de prix des produits sur le marché
Photo ACTUALITE.CD.

Le ministre provincial de l'économie et finances de l’Ituri, Janvier Egudra, a annoncé ce mercredi 1 avril à ACTUALITE.CD qu'une commission a été mise sur pied pour vérifier la mise en application de la convention entre le Gouvernement provincial et la Fédération des Entreprises congolaises (FEC) concernant le prix sur le marché.

Des mesures prises pour contraindre certains opérateurs économiques, qui spéculent sur les prix dans les différents marchés de la province en cette période marquée par la pandémie de coronavirus.

« Le covid-19 dans notre pays ne peut justifier la hausse de prix des produits sur le marché. Nous sommes en train de travailler avec l'équipe de la division provinciale de l'économie nationale et la police d'escadron en charge de la criminalité économique et financière pour mettre en place un mécanisme de contrôle. Nous sommes maintenant obligés de descendre sur les marchés avec une commission pour vérifier la mise en application de convention entre le gouvernement provincial et la FEC sur l'équilibre de prix sur les marchés. Donc notre commission va descendre sur le terrain bientôt », a dit le ministre provincial de l’économie et finances.

Janvier Egudra promet des sanctions aux récalcitrants.

« Les sanctions vont s'en suivre en tout cas. Les contrevenants vont subir la rigueur de la loi et nous n'allons pas tolérer des commerçants qui se comportent en inciviques  par la spéculation de leurs prix sur les marchés. C'est inadmissible pendant cette période où nous devons être unis, être solidaires, qu'il y ait des gens qui développent de telles attitudes pour mettre notre population dans une situation misérable », explique-t-il.

Le 24 mars dernier, le Gouvernement provincial et la FEC avaient conjointement demandé à tous les opérateurs économiques de respecter le prix initial des produits sur les marchés. Mais la plupart des opérateurs justifient cette hausse de prix par la fermeture de la frontière en Ouganda des suites de covid-19. Ces arguments ont été rejetés par l’autorité provinciale et la FEC.

Selon le constat fait sur le terrain, seuls les opérateurs du secteur pétrolier semblent respecter jusqu’ici  ladite décision. Ils ont baissé le prix d'un litre de carburant de 1800 FC à 1600 FC.

Le premier cas de covid-19 confirmé dans la province de l’Ituri a été diagnostiqué le jeudi 26 mars par l’Institut National de recherche biomédicale (INRB). Il s’agit d’un congolais de 35 ans, exploitant minier de profession, résident dans le village Mbadi, à Nyankunde dans le territoire d’Irumu.

Franck Assante, à Bunia

 

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une