Haut-Katanga: suite aux violences des adeptes de Gédéon Kyungu: la société civile demande à Tshisekedi de révoquer les chefs provinciaux de la DEMIAP et de l’ANR
ACTUALITE.CD

L'Asbl Justicia appelle le Président de la République Félix Tshisekedi à relever de leurs fonctions, tous les officiers des services de sécurité du Haut-Katanga pour manquement grave dans la gestion du dossier relatif à l’incursion des miliciens Bakata Katanga.

Samedi, des miliciens Bakata Katanga ont marché sur Lubumbashi et plusieurs autres contrées de l'ex-Katanga. Ils ont même hissé leur drapeau à Bunkeya.

« Le Président de la République doit relever de leurs fonctions le directeur provincial de l'agence nationale de renseignements, ANR Haut-Katanga, celui de la DEMIAP ainsi que l'auditeur militaire supérieur du Haut-Katanga pour manquement grave, d'initier des enquêtes pour déceler les négligences des autorités politico-administratives et judiciaires nationales et provinciales dans le traitement complaisant du dossier Gédéon Kyungu wa Bafuko Kanonga; d'ordonner la suspension pour besoin d'enquête de toutes les autorités impliquées », précise le communiqué de l’Asbl de ce dimanche.

Cette organisation de défense des droits de l'homme a également appelé le Gouvernement provincial du Haut-Katanga à cesser d'apporter toute assistance à Gédéon Kyungu Mutanga wa Bafuko Kanonga et à ses hommes. Pour L'Asbl Justicia, l'auditorat militaire doit s'activer pour arrêter Gédéon Kyungu et ses hommes.

Samedi dans la matinée, des affrontements ont opposé les éléments fidèles à Gédéon Kyungu Mutanga aux forces de l'ordre dans plusieurs contrées de l'ex Katanga dont Lubumbashi, Likasi, Kasumbalesa, Kakanda et Bunkeya. Si Justicia Asbl parle de près de 32 morts, la police nationale congolaise avait avancé le bilan de 8 morts dont 7 côté assaillants et un policier uniquement pour la ville de Lubumbashi. Pour sa part, Jacques Kyabula Katwe, gouverneur a annoncé le même samedi dans l'après-midi que les éléments armés Bakata Katanga avaient été neutralisés par les forces de l'ordre.

José Mukendi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une