Jeudi 26 mars 2020 - 14:05

Breaking news

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.
La défense d’Oly Ilunga: Les décaissements ont été faits en plusieurs fois, souvent quand le ministre était en mission au Nord-Kivu et en Ituri
ACTUALITE.CD

Depuis la décision de la Cour de cassation, le compte Twitter de Oly Ilunga (désormais géré par un comité de soutien) s’est lancé dans une campagne pour obtenir la sortie de l’ancien ministre de la Prison de Makala.

Droit dans ses bottes, en respectant sa ligne de défense, Oly Ilunga soutient que: « le comptable n'a jamais dit que le ministre contrôlait la caisse chaque jour.  Le conseiller financier n'a pas retiré les sommes en une fois. Il a fait plusieurs retraits, souvent quand le ministre était en mission au Nord-Kivu ou en Ituri ».

Pour lui, le coupable, c’est le directeur financier: « Pourtant quand les enquêteurs ont demandé au conseiller financier d'expliquer pourquoi il avait signé les bons de décaissement, il a accusé le ministre. Ensuite, il a finalement avoué qu'il l'avait fait sans en informer le ministre qui était en mission.

Toujours sur Twitter, il dément avoir voulu se soustraire à la justice: 

« Le docteur n'a pas essayé de fuir. La police l'a arrêté un matin chez lui à la maison en inventant l'histoire d'une tentative de fuite à l'étranger. La police avait d'ailleurs publié deux histoires différentes autour de son arrestation ».

Il s’estime victime d’une injustice: « Les enquêteurs avaient donné le chiffre de 4 millions $ à la presse en septembre 2019 ».

 

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une