Jeudi 5 mars 2020 - 08:47

Breaking news

RDC : les “abeilles” du FCC et leurs “partenaires” du CACH
Photo ACTUALITE.CD.

André-Alain Atundu Liongo, cadre du Front commun pour le Congo (FCC) a mis devant leur responsabilité, les membres de Cap pour le changement (CACH) qui ont plusieurs fois exigé la fin de la coalition au pouvoir.

« Est-il prudent, est-il raisonnable de penser donner un coup de poing à une ruche d'abeilles et d'espérer naïvement en sortir indemne. Ceux qui nourrissent un tel dessein sont aussi ennemis de notre démocratie que ceux qui s'en sont ouvertement déclarés adversaires, décidés à user de tout pour détruire la coalition, la rendre opérationnelle et inefficace. Les uns et les autres savent que comme les civilisations, la démocratie est mortelle et même périssable. », a-t-il déclaré au cours d’un point de presse ce mardi à Kinshasa.

A l’issue des élections de décembre 2018, le FCC de Joseph Kabila majoritaire au parlement a convenu avec le CACH de Félix Tshisekedi de diriger conjointement le pays pour ce quinquennat. Mais nombreux militants voire des cadres de CACH, surtout de l’UDPS, ont maintes fois exigé la fin de la coalition, prétextant que l’ancien président de la république bloque les actions de son prédécesseur.

Ce soupçon s’est intensifié après les propos de Félix Tshisekedi qui avait menacé de dissoudre l’Assemblée nationale au cas où le FCC bloquait son action. A son tour, Jeanine Mabunda, présidente de la chambre basse avait brandi la menace de haute trahison.

Après cet épisode, chaque camp semble tirer les conséquences, et une accalmie relative s’observe actuellement dans les états-majors de deux parties.

Christine Tshibuyi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une