Breaking news

Réforme de la justice en RDC : « à tous ceux qui pensent que l’Etat de droit est un mot creux, ça ne le sera pas sous Félix Tshisekedi », dit Jolino Makelele

Mercredi 19 février 2020 - 18:11
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Le ministre de la Communication et des Médias, Jolino Makelele a réagi ce mercredi 19 février après la prestation de serment de Hauts Magistrats récemment nommés par le Président de la République. Pour lui, cet acte qui rentre dans le cadre de réforme de la justice est un signal fort pour ceux qui pensent que l’Etat de droit n’est qu’un slogan.

« À travers ces nominations, le Chef de l’Etat a voulu donner le signal de renouveau de la justice congolaise. Qui dit justice congolaise dit bras droit de l’Etat, puisque sans justice, aucun État ne peut fonctionner normalement. C’est aussi un signal à tous ceux qui pensent que l’Etat de droit est un mot creux, ce ne sera pas un mot creux sous le Président Félix Tshisekedi, ce sera une réalité. », a-t-il déclaré à la presse.

La nominations de Hauts Magistrats entrent, selon le président de la République, dans le processus de la réforme de la justice. Pour le ministre Makelele, Tshisekedi est déterminé à refaire la santé de la justice.

« Il a voulu commencer par le haut pour que chacun prenne ses responsabilités, et sache que demain les choses ne seront plus comme avant. Donc le Président de la République a pris l’option de faire refaire la santé à cette justice en la dotant des moyens nécessaires pour son fonctionnement, et surtout en veillant à ce que demain les magistrats soient dans une mission d’exemplarité vis-à-vis de l’ensemble du peuple Congolais, mais surtout que la justice soit égale pour tout le monde », a-t-il ajouté.

Les magistrats magistrats qui ont prêté serment sont : Victor Mumba Mukomo, le nouveau procureur général près la Cour de cassation qui a remplacé Flory Kabange Numbi ; Dominique Thambwe, lui nommé premier président de la Cour de Cassation ; Octave Tela Ziele, procureur général près le Conseil d’État ; le Général Joseph Mutombo Katalay, premier Président de la Haute Cour Militaire et le Lieutenant général Mukuntu qui est maintenu comme auditeur général près la Haute Cour Militaire.

Cependant Jean-Paul Mukolo, nommé Procureur général près la Cour Constitutionnelle va attendre la prochaine session de mars pour prêter serment devant le parlement. Il prêtera serment devant le parlement réuni en congrès, conformément aux articles 10 et 16 de la loi organique n° 13/026 du 15 octobre 2013, portant organisation et fonctionnement de la Cour Constitutionnelle.

Blaise BAÏSE

 

Vidéo