Catégorie
Justin Mwamba

Sans évoquer publiquement la problématique de la "balkanisation" du pays, le gouverneur du Sud - Kivu, Théo Ngwabidje, a appelé vendredi 17 Janvier 2020 , au patriotisme et au nationale, en marge de la célébration de la journée commémorative de l'assassinat en 1961 du père de l'Indépendance, pour que sa juridiction demeurer une province de la République démocratique du Congo.  

"Vous connaissez bien que le Sud-kivu fait face à des menaces sécuritaires et il n'y a que les patriotes et nationalistes qui peuvent permettre à ce que notre province reste au sein de la République démocratique du Congo et aussi que notre pays puisse aller de l'avant", a déclaré gouverneur Ngwabidje, au cours d'une cérémonie, à la place de l'Indépendance à Bukavu, chef - lieu de la province du Sud - Kivu.

Le gouverneur a parlé des combats de "grands hommes" et "icônes pour notre pays", Laurent - Désiré Kabila et Patrice Emery Lumumba.

" Nous venons nous vivifier de ce qu'ils nous ont laissé comme héritage, nous qui sommes aujourd'hui en place, nous devons absolument nous battre pour que nous puissions aimer notre pays et le défendre", a-t-il ajouté. A place de l'indépendance, une gerbe des fleurs a été déposée au buste de Patrice Emery Lumumba par le gouverneur Ngwabidje. Ont également posé le même geste protocolaire, le général Charles Akili Muhindo et commissaire divisionnaire adjoint Jean Bernard Benzengu respectivement commandant de la 33ieme région militaire et commissaire provincial de la police au Sud - Kivu. Depuis fin Novembre, les théories de balkanisation alimentent le débat en RDC où la société civile, les Eglises et l’Opposition pointent la responsabilité des pays voisins dont le Rwanda et l’Ouganda dans les conflits armés qui déstabilisent l'Est du pays depuis plis de 20 ans.

Début janvier, l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo, a dénoncé « un plan de balkanisation » derrière l’arrivée en RDC d' « immigrés rwandais ».

Il a même demandé au Rwanda, au Burundi et l’Ouganda de « cesser de déverser » leurs populations sur le territoire congolais.  Adolphe Muzito, avait déclaré fin décembre qu’il fallait « faire la guerre au Rwanda » pour rétablir la paix dans l’est de la RDC.  Martin Fayulu a confirmé la même théorie, allant jusqu’à dénoncer l’infiltration de l’armée congolaise.

L’ONU a balayé mercredi toute « balkanisation » du pays. Lors d’une conférence de presse, la cheffe de la mission onusienne en RDC (MONUSCO), Leilla Zerougoui a affirmé qu’Il « n’y a personne, que ce soit dans la communauté internationale, que ce soit chez les voisins, qui a des visées territoriales sur le Congo », a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse. Lors de son premier conseil des ministres de l’année  le président Felix Tshisekedi a affirmé que « la balkanisation n’aura pas lieu » tant qu'il sera au pouvoir.  

Justin Mwamba

Vidéo