Catégorie
DR

Des tirs ont été entendus la matinée de ce dimanche 12 janvier en ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu. Selon les sources sécuritaires,les assaillants identifiés aux miliciens Mai - Mai ont tenté d'attaquer le cachot de l'auditorat militaire garnison de Beni-Butembo, situé sur la nationale numéro quatre (RN4) en commune de Bungulu. Les éléments commis à la garde de ce cachot ont réagi, les tirs ont duré plus d'une heure.

Selon le centre d'étude pour la promotion de la paix,de la démocratie et les droits de l'homme (CEPADHO), une ONG basée à Beni, les miliciens Mai - Mai voulaient libérer l'un de leurs, au nom de Maombi, qui a été récemment arrêté au quartier Benengule, en commune Beu, pour détention illégale d'armes.

Une attaque armée contre le cachot militaire alors que de nombreux ADF capturés, arrêtés depuis le déclenchement des opérations dites d'envergure sont éparpillés dans plusieurs cachots de Beni.

Ce n'est pas la première fois qu'une attaque armée cible ce cachot. Le 3 novembre 2018, des hommes armés avaient attaqué ce parquet militaire.

Au moins 36 détenus s'étaient évadés parmi lesquels des miliciens Mai - Mai et des présumés combattants ADF poursuivis notamment pour leur appartenance aux mouvements armés.

L'attaque de ce dimanche rappelle celle de l'année 2017 contre la prison de Kangbayi à Beni qui avait causé la fuite de plus de 900 pensionnaires parmi lesquels des ADF et leurs collaborateurs condamnés par la cour militaire opérationnelle.  

Yassin Kombi

Vidéo