Breaking news

RDC-Kongo Central : l'Assemblée provinciale examine mercredi une motion de défiance contre Matubuana

Lundi 2 décembre 2019 - 10:38
Catégorie
Actualite

Atou Matubuana est attendu, le mercredi 4 décembre, à l'Assemblée provinciale du Kongo Central pour présenter ses moyens de défense suite à une motion de défiance déposée contre lui par le député provincial André Masumbu Baya. Il a été saisi, ce lundi 2 décembre, par le président du bureau de l'organe délibérant, Pierre Anatole Matusila Malungeni ne Kongo.

L'élu de Seke-Banza avait déposé sa motion de défiance depuis le 30 septembre. La motion n'avait pas pu être examinée suite à la suspension d'Atou Matubuana et son vice Justin Luemba, impliquait dans un scandale sexuel avec l'assistante du gouverneur, Mimi Muyita.

" J’ai demandé qu’il puisse venir à l’Assemblée pour nous expliquer. C’est-à-dire, nonobstant ce qui se passe au niveau de la justice, au niveau des autorités politiques de Kinshasa, au niveau du président de la République, il doit venir s’expliquer ici par rapport à ce qui s’est passé. Comment est-ce que le procureur l’accuse de commanditaire de la situation de Mimi Muyita? Pour moi, je sollicite que ce couple (gouverneur et vice-gouverneur, Ndlr) puisse nécessairement quitter le gouvernorat. Il ne doit plus être gouverneur de la province pour la simple raison qu’il a souillé la province du Kongo Central, le peuple Kongo a été souillé. Un tel couple doit d’abord rentrer pour apprendre la culture kongo pour ne plus venir faire les aventures à la tête de notre province. C’est le moment pour lui de quitter, d’aller apprendre. Et quand il apprendra et qu’il aurait compris, il pourra même revenir 10 ans ou 20 ans après », avait dit à ACTUALITE.CD, André Masumbu Baya.

Le député avait contesté le résultat de 21 voix contre 19 du vote sur le réquisitoire du procureur qui demandait de poursuive Matubuana, présenté comme commanditaire du scandale du 25 août.

« Pour le Kongo Central, avec toute cette infamie subie, il fallait nécessairement livrer la personne (Atou Matubuana) pour qu’il puisse s’expliquer », avait dit à ACTUALITE.CD le député André Masumbu Baya, membre de Lamuka.

Atou Matubuana et son adjoint ont été réhabilités, le vendredi 29 novembre, par le vice-Premier ministre, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières.

Fonseca Mansianga

Vidéo