Breaking news

RDC : le camp Dolly Makambo est décidé d’aller en cassation

Lundi 25 novembre 2019 - 09:44
Catégorie
ACTUALITE.CD

Les parties civiles qualifient de légitime le pourvoi en cassation introduit, depuis samedi 23 novembre, par Dolly Makambo après le verdict de la Haute Cour Militaire dans l’affaire du meurtre de l'administrateur gestionnaire du centre de santé de référence Vijana, dans la commune de Lingwala, à Kinshasa.

Pour elles, exercer une voie de recours est un droit tout à fait légitime pour une partie qui n’a pas obtenu gain de cause dans une affaire.

« La partie qui n'est pas satisfaite d'un jugement ou d'un arrêt peut toujours introduire un recours dans le sens de ce qu'ils viennent de faire. Nous dirons que c'est un droit le plus légitime pour eux », a déclaré Maître Christoffel Lukinu, avocat de la partie civile.

Le procès, qui a mis en cause Dolly Makambo, a été suivi par la population de Kinshasa et par les hommes politiques. Bien entendu, certains opposants se sont réjouis de la décision de la Haute Cour Militaire. Laquelle juridiction a condamné, jeudi 21 novembre, le ministre provincial de l’Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des Affaires coutumières, Dolly Makambo Nawezi, à 10 ans de servitude pénale principale pour participation au meurtre.

Selon le même arrêté, les autres prévenus dans cette affaire, Bagachuraki Kavusa Semeyi, un autre acheteur, et Kamanda Serges, le chauffeur du ministre Dolly Makambo, sont condamnés, quant à eux, à deux ans de prison.

Blaise BAÏSE

Vidéo