Breaking news

Meurtre de l'AG de Vijana : A son tour, le prévenu Semeyi réclame du centre de santé Vijana 1.000.500 $ à titre de réparation

Mercredi 20 novembre 2019 - 08:48
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

La partie prévenue Bagachuraki Kavusa Semeyi réclame un million cinq cents dollars américains comme réparation au tort qui lui a été causé par le centre de santé de référence Vijana de la commune de Lingwla, qui s'est constitué partie civile dans l'affaire du meurtre de son administrateur gestionnaire.

Pour les avocats-conseils de Bagachuraki Kavusa Semeyi, le centre de santé Vijana a porté atteinte à l'honneur de leur client en l'impliquant dans une affaire juridique qui a fait passer son nom à la une de la presse alors que ce dernier est innocent. Pour eux, leur client, qui est ancien député national élu du Nord-Kivu et qui veut faire un retour sur la scène politique, mérite cette réparation puisque sa comparution a compromis sa carrière politique et il dépense au moins 300$ chaque jour puisqu'étant en résidence surveillée.

Les avocats-conseils de Semeyi ont plaidé devant la Haute Cour Militaire pour que l'action civile introduite à charge de leur client par le centre de Santé Vijana soit déclarée irrecevable pour défaut de qualité.

Au cours de l'audience de ce lundi 18 novembre, l'organe poursuivant, l'auditeur militaire près la Haute Cour Militaire avait requis 10 ans de servitude pénale principale contre le prévenu Dolly Makambo Nawezi, ministre provincial de l'Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des Affaires coutumières.

Auguy Mudiayi

Vidéo