Catégorie
Actualité

La situation humanitaire au Nord de la RDC s’aggrave avec les fortes inondations qui touchent les provinces de la Mongala, le Nord et le Sud Ubangi. Des dizaines de milliers de personnes vivent hors de chez elles, des infrastructures de base comme les écoles et les hôpitaux ne fonctionnent plus dans plusieurs de ces endroits. La population locale redoute la résurgence des épidémies comme le choléra. 

« À Mobayi Mbongo, la population passe nuit à la belle étoile. Et jusque-là, aucune assistante n’est arrivée. Je lance ce SOS aux autorités nationales de venir assister cette population qui est privée d’eau potable. Les sources d’eau sont polluées. Au village, on a l’habitude d’enterrer les gens près des habitations et parfois même dans la parcelle familiale. Avec ces inondations, les cadavres sont visibles, les eaux sont polluées et nous nous attendons à des épidémies comme le choléra. Cette situation perdure et nous inquiète. Que le gouvernement fasse de son mieux », a dit à ACTUALITE.CD Ngbanyo Mbunga Detato, député national élu de Mobayi-Mbongo, dans la province du Sud-Ubangi.

Il dit attendre avec impatience le début du déploiement de l’assistance humanitaire. 

« Nous avons écrit au Premier ministre, au ministre des finances, celui du budget et même à la présidence de la République. Ils nous ont répondu en disant que le ministère de tutelle descendra sur le lieu. Est-ce que cette partie du territoire est oublié? Il faut faire diligence », a t-il ajouté.

Les députés et sénateurs originaires du Sud-Ubangi avaient été reçus jeudi dernier par Sylvestre Ilunga Ilunkamba à ce sujet?.

Entre-temps, le gouvernement a lancé un appelle à la mobilisation de la communauté humanitaire présente en RDC. Une mission officielle est attendue dans les provinces sinistrées avant la fin de la semaine. 

Berith Yakitenge

Vidéo