Breaking news

CPI : Condamné à 30 ans de prison, mais qui est vraiment Bosco Ntaganda ?

Samedi 9 novembre 2019 - 06:23
Catégorie
ACTUALITE.CD

Bosco Ntaganda, ancien chef d'état-major adjoint des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), a été condamné à 30 ans d'emprisonnement. C’est ce jeudi 7 novembre à La Haye, aux Pays-Bas, que la chambre de première instance 6 de la Cour Pénale Internationale (CPI) a prononcé la peine. Le temps passé en détention  à la CPI – du 22 mars 2013 au 7 novembre 2019 – sera déduit de la peine, précise la Cour.  Il avait été déclaré, le 8 juillet, coupable de 18 chefs d’accusation dont des crimes de guerre et de crimes contre l'humanité commis en Ituri. 

Mais qui est-il ?

Bosco NTAGANDA est né en 1973 à Kinigi, au Rwanda. Adolescent, il s’est enfui en République Démocratique du Congo au milieu des attaques contre les Tutsis au Rwanda. Il a commencé sa carrière militaire en 1990 au sein du Front patriotique rwandais (FPR), un groupe rebelle rwandais alors basé en Ouganda. Le FPR a ensuite mis fin au génocide rwandais en 1994 et formé le gouvernement qui est toujours au pouvoir au Rwanda. Bosco NTAGANDA a ensuite rejoint l’Armée patriotique rwandaise (armée formée par le FPR) et a participé à l’invasion militaire de la RDC par le Rwanda en 1996.

En 1998, lors de la « deuxième guerre en République Démocratique du Congo », Bosco NTAGANDA a rejoint un groupe armé congolais soutenu par le Rwanda, le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD). Il a ensuite rallié différentes milices congolaises avant de rejoindre l’Union des patriotes congolais (UPC) en 2002. L’UPC était un groupe armé qui prétendait défendre les intérêts du groupe ethnique Hema, dans l’ancien district de l’Ituri.

De 2002 à 2005, Bosco NTAGANDA a été chef des opérations militaires sous le chef de l’UPC, THOMAS LUBANGA. Au cours de cette période, les forces placées sous le commandement de Bosco NTAGANDA ont été impliquées dans de nombreuses violations graves, notamment des massacres à caractère ethnique, des actes de torture, des viols et le recrutement généralisé d’enfants, dont certains âgés de 7 ans seulement.

Thomas LUBANGA a été la première personne à comparaître devant la CPI. Il a été condamné en 2012 pour avoir recruté et exploité des enfants soldats en Ituri et a été condamné à 14 ans de prison. Sa condamnation a été confirmée en appel en décembre 2014. Bosco NTAGANDA était le co-accusé dans cette affaire, mais il a échappé à la justice jusqu’à ce qu’il se rende en 2013.

Pendant ce temps, NTAGANDA a continué à diriger des troupes responsables de graves abus et a reçu un soutien important de la part de ses alliés au sein de l’armée rwandaise.

Le 7 novembre 2019, Bosco Ntaganda a été condamné à une peine totale de 30 ans d'emprisonnement. Le temps passé en détention à la CPI – du 22 mars 2013 au 7 novembre 2019 – sera déduit de la peine.

Grâces MUWAWA, DESK JUSTICE

Vidéo