Breaking news

Nord-Kivu : A Rutshuru, Carly Nzanzu a recueilli les requêtes des communautés locales sur l’insécurité grandissante

Jeudi 12 septembre 2019 - 15:06
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, était arrivé, mercredi, dans le territoire « trouble » de Rutshuru, 70 kilomètres au nord de Goma, pour notamment écouter les avis des autorités locales ainsi que de la population afin de remédier tant soit peu à l’insécurité grandissante dans la région.

Ce jeudi, le gouverneur a reçu également les chefs des groupements (ils sont sept) dans la seule chefferie de Bwisha et les représentants des communautés locales. Ces leaders sociaux jouent des rôles prépondérants dans le quotidien des populations locales perturbées par des dizaines de groupes armés locaux et étrangers.

« Le gouverneur a voulu savoir plus sur ce qui se passe dans nos groupements respectifs afin qu'il prenne des dispositions comme autorité provinciale. En général, dans les sept groupements, il y a des situations d'insécurité. Le gouverneur nous a donné des conseils pratiques pour que nous puissions travailler avec les services spécialisés afin que nos entités recouvrent la paix. Il nous a dit que la sécurité ne viendra pas d'ailleurs mais plutôt c'est nous qui devons être les moteurs de la sécurité de nos entités », a dit Eric Mashagiro, chef du groupement de Rugari à la sortie de l'audience avec le chef de l'exécutif provincial du Nord-Kivu.

Les communautés locales ont réaffirmé leur volonté de cohabiter pacifiquement et contribuer à la sécurité dans la région.

« Nous avons dit clairement au gouverneur qui sont les acteurs de l'insécurité dans le territoire de Rutshuru. A lui de prendre des dispositions pour l'endiguer. Nous sommes prêts à l'accompagner dans ses actions de pacification », a pour sa part indiqué Vincent Wasukundi, président de la communauté nande en territoire de Rutshuru.

« Il n’y a pas de problèmes des conflits interethniques à Rutshuru. Je suis à côté de mon frère de la communauté nande. Nous faisons tout afin que nous puissions aller de l'avant », a renchéri Papias Segihobe, président de la communauté hutu dans le territoire de Rutshuru.

La situation sécuritaire a été caractérisée ces dernières semaines dans le territoire de Rutshuru par des attaques armées et des kidnappings des civils aux champs et sur les routes notamment sur l'axe Kiwanja-Ishasha. Des cas d'embuscade des bandits armés contre des véhicules des commerçants et des privés sont souvent signalés dans cette entité. Mercredi, le gouverneur Carly Nzanzu a invité les jeunes, souvent accusés de s’organiser en forces négatives, à s’adonner au travail pour leur bien-être.

Jonathan Kombi