Catégorie
Ph. Pascal Mulegwa

Le Mouvement Social, MS, parti politique dirigé par Pierre Lumbi, proche de Moïse Katumbi, a "exprimé sa vive préoccupation eu égard aux informations qui circulent depuis quelques jours dans les réseaux sociaux et dans la presse au sujet d'un inqualifiable dossier de 15 millions sur un total de 100 millions empruntés auprès de deux banques de la place en vue du remboursement partiel de la dette que l'État congolais doit aux pétroliers".

"Le MS rappelle l'engagement du président de la République depuis son investiture sur l'impératif de la lutte contre la corruption et les détournements des derniers publics" dit le parti dans son communiqué signé ce vendredi 6 septembre 2019.

Ainsi le parti de Pierre Lumb, vice - président de la plateforme Ensemble pour le changement appelle, face à la gravité des faits liés à cette affaire, à la responsabilité et invite à éclairer la nation et tirer les conséquences qui s'imposent.

" Le MS exige la poursuite sans entrave de la mission de contrôle des inspecteurs de finances, la démission ou la suspension de fonctions, selon les cas, des personnes impliquées, en attendant l'issue de l'enquête; la suspension des activités du comité de suivi des produits pétroliers; la mise en place d'une commission d'enquête sur l'origine des fonds prêtés par ces deux banques à la RDC et la poursuite jusqu'à terme de la procédure judiciaire entamée par le parquet général près la cour de cassation ", dit le MS signé par son secrétaire général Dieudonné Bolengetenge.

L'obstruction des enquêtes de l'inspection générale des finances sur notamment la disparition des 15 millions de dollars, secoue depuis quelques jours, la présidence.

Une marche initiée par le mouvement citoyen lutte pour le changement pour exiger des explications sur la disparition de cette forte somme , a été réprimée par la police. Une dizaine de manifestants ont été arrêtés et conduits au commissariat provincial de la police.

Stanys Bujekera Tshiamala