Catégorie
ACTUALITE.CD

Le Fonds monétaire international vient de boucler les consultations de 2019 au titre de l'article IV avec la République démocratique du Congo. La réunion du 26 août du Conseil d’administration du FMI a conclu sur un satisfecit assorti de plusieurs recommandations. Cependant, le FMI conseille Kinshasa de privilégier trois priorités à savoir la réduction des formalités administratives, la simplification du système fiscal et la réforme du système judiciaire.

Le Conseil d’administration du FMI vient d’achever les consultations de 2019 au titre de l’article IV avec la République démocratique du Congo. A l’issue de sa réunion tenue le 26 août à Washington, le Conseil d’administration du FMI a noté sa satisfaction de renouer la coopération avec la RDC.

« Les administrateurs ont approuvé les grandes lignes de l’évaluation du personnel. Ils ont félicité les autorités d’avoir poursuivi des politiques macroéconomiques prudentes qui ont contribué à réduire l’inflation et à stimuler la reprise après la chute des prix à l’exportation en 2016-2017. Cependant, la RDC doit faire face à des défis profondément enracinés, notamment une pauvreté généralisée, et les perspectives sont sujettes à des risques, notamment liés à l’épidémie d’Ebola. Dans ce contexte, les administrateurs se sont félicités du réengagement des autorités avec le Fonds et ont souligné que la transition politique pacifique offrait l’occasion de mettre en place des réformes transformationnelles destinées à renforcer les finances publiques, à stimuler la croissance du secteur non extractif, à lutter contre la corruption et à lutter contre la corruption, réduire la pauvreté généralisée » note le communiqué du FMI.

Cependant, le FMI a fait plusieurs recommandations devant booster l’économie congolaise et promouvoir une croissance inclusive. LIRE LA SUITE SUR DESKECO.COM