Catégorie
Photo droits tiers

L’abbé André Masinganda, 1er secrétaire général adjoint de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), pense que le manque d’élections directes dans les Entités territoriales décentralisées (ETD) est l’une des causes de la corruption. Il l’a dit, ce vendredi 9 août 2019, lors de la présentation des résultats de la pétition par l’épiscopat et l’Eglise du Christ au Congo (ECC) pour l’organisation d’élections locales.

« Le système de nomination dans les ETD est à la base du clientélisme, du népotisme et de la corruption qui privent les populations des services sociaux dont elles ont besoin pour leur développement », a-t-il dit.

Pour l’adjoint de l'abbé Donatien Nshole, les personnes nommées rendent compte à ceux qui les ont nommées et non à la population...Lire la suite sur DESKECO.COM

Vidéo