Catégorie
Dossier genre

Au cours de son discours devant les parlementaires venus de différentes provinces de la RDC, Jeanine Mabunda Lioko a reconnu ce mercredi 18 juillet la participation de la femme dans l’amélioration de la gouvernance du pays.

 

Champions du genre

La présidente de l’Assemblée Nationale (AN) a assuré aux parlementaires de sa  disponibilité à soutenir toute dynamique pro-genre. “Comme législateurs, nous devons nous préoccuper de cette question du genre. Non pas parce qu’elle est à la mode  mais plutôt parce qu’il a été démontré par des études locales, ici à Kinshasa et certains cabinets internationaux que la participation de la femme aux institutions de la République amène une amélioration de la gouvernance. La femme, semble-t-il, a un sens plus élevé du combat collectif et de l'intérêt général” a affirmé Jeannine Mabunda. 

Lire aussi: https://actualite.cd/2019/07/17/atelier-genre-jeanine-mabunda-attend-des-parlementaires-de-propositions-concretes-pour

Après ses échanges avec différents acteurs politiques de quelques provinces autour des lois congolaises en faveur de l’égalité des sexes, Mabunda promet l’engagement de l’AN. “Ma modeste élection à la tête de l’Assemblée Nationale par 330 collègues députés aux côté de 50 femmes est à mon avis un signal fort de l’agenda genre que mon pays veut affirmer. Je voudrais joindre ma voix à celles de mes prédécesseurs, notamment Dominic Sam, représentant résident du PNUD et Madame Chantal Safu, ministre en charge du genre, pour affirmer toute la disponibilité de l’Assemblée nationale à soutenir toute dynamique favorable à la promotion du genre en RDC” a dit Jeanine Mabunda avant d’ajouter “ sous cet angle, la présence des différents membres des assemblées provinciales de toutes les 26 provinces de la RDC atteste à suffisance leur engagement pour faire des assemblées qu’ils dirigent un cadre d’incitation à la promotion d’une gouvernance sensible au genre.

Dominic Sam, représentant du PNUD, a présenté ses trois attentes principales avant d’assurer de la poursuite du projet d’appui progressif du PNUD et autres partenaires des Nations Unies en vue de l’élaboration des plans de développement. “ L’instance de la structuration du débat démocratique et de l’espace politique( production des idées qui alimentent les débats publics dans la société), l’instance de la constitution pacifique des réponses collectives et légitimes(assurer la progression législative, s’assurer que l’autorité gouvernementale soit sensible à l’équité et l’égalité Homme-femme, voter un budget genre) et privilégier le plaidoyer de la redevabilité(le parlement joue un rôle essentiel en tant que correcteur des  inégalités de législation et de politique publique peu équitables. Les parlementaires sont ainsi des moyens qu’utilisent la société civile pour les plaidoyers dans la réforme des lois)."

Lire aussi: https://actualite.cd/2019/07/16/du-17-au-19-juillet-tenue-dun-dialogue-de-haut-niveau-pour-renforcer-le-role-des

A l’issue de ces assises un mécanisme structurel d’appui à la redévabilité en matière du genre au sein des Assemblées provinciales dénommé “Coalition Parlementaire des Champions du genre” sera mis en place. Une feuille de route pour animer cette coalition chaque année sera élaborée.

Prisca Lokale