Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Au moins un médecin a été blessé lors d’une répression policière contre une marche organisée à Kinshasa par les blouses blanches travaillant dans le secteur public pour réclamer auprès des autorités les arriérés de prime de risque. Ces arriérés sont de plus de six mois pour les unes  et voire 10 ans pour autres .

Sur le boulevard du 30 juin, la police a dispersé à coups de gaz lacrymogène la manifestation.

« C'est déplorable pour une marche pacifique qui de plus a été signalée aux près des autorités compétentes. Nous n'étions pas encadrés, au contraire la police nous a démontré que nous étions des rebelles ou des forces nuisibles. Pourtant les forces nuisibles sont à Beni (...) Ça fait 6 mois que tous les médecins congolais devraient toucher à leur prime de risque selon la promesse du chef de l'État. Mais jusqu'ici rien n'est fait. On ose réclamer nos droits, il y a une répression ignoble », a déploré Kumba Ange, médecin au Centre de santé de Référence Bangu.

4 jeeps de la police sont visibles au croisement du boulevard du 30 juin et l'avenue Wangata avec plus d'une trentaine d'agents. Il y a également une jeep de la police militaire.

Auguy Mudiayi