Catégorie
Enterrement d'un malade d'Ebola / DR

 

Les autorités sanitaires ont rapport ce lundi 17 juin l'agression des membres d'une équipe chargée d'enterrer les personnes mortes de la maladie à virus Ebola,  à Bunia, chef - lieu de la province de l'Ituri.

 

L’équipe d’enterrement digne et sécurisé de Bunia a été attaqué par des "jeunes du quartier de Kindia" à Bunia alors qu’elle tentait d’enterrer le patient décédé au centre de transit de Bunia, a indiqué le ministère de la santé,  dans son bulletin.

Les jeunes ont violemment agressé les membres de l’équipe et ont emporté des téléphones et de l’argent, d'après la même source.

Le corps n'a plus été inhumé. Il a été ramené au centre de transit de Bunia.

"Tous les agents de l’équipe ont été retrouvés et ont pu rentrer à la coordination.", précise le même texte.

Les violences contre les agents de santé,  la résistance communautaire contre eux et le refus du  vaccin par les populations locales font persister l'épidémie d'Ebola.

Elle avait déclarée le 1er août 2018 dans la province du Nord-Kivu voisine avant de toucher l'Ituri. 

L'épidémie a déjà fait 1.449 décès dont 1355 parmi les 2.074 cas confirmés.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a conclu , vendredi dernier , que cette épidémie ne constitue pas une urgence sanitaire de portée mondiale.

 

Christine Tshibuyi 

Vidéo