Breaking news

Arrêts de la Cour Constitutionnelle : Ensemble pour le changement voit dans ces invalidations un positionnement du FCC pour réviser la constitution

Samedi 15 juin 2019 - 18:55
Catégorie
ACTUALITE.CD

Ensemble pour le changement a, dans un communiqué de presse publié ce vendredi 14 juin et signé par son porte-parole, Jean-Bertrand Ewanga, fustigé les arrêts de la Cour constitutionnelle qui revoient à la hausse le nombre de parlementaires du Front Commun pour le Congo (FCC). La plateforme dirigée par Moïse Katumbi voit en ces décisions une stratégie du FCC Kabila qui se positionnerait pour une éventuelle révision constitutionnelle.

« Ensemble pour le changement rejette tous ces arrêts invalidant les parlementaires de Lamuka régulièrement élus par le peuple congolais et dont les sièges ont été attribués d'autorité par la Cour constitutionnelle au FCC de Joseph Kabila afin qu'il ait une majorité illégitimement écrasante qui lui permettra de réviser la constitution à sa guise et de perpétuer la dictature ainsi que la mauvaise gouvernance », peut-on lire dans le communiqué.

Au cours de la réunion du bureau politique élargie aux Sénateurs, députés (nationaux et provinciaux) ainsi qu’aux membres du secrétariat général, présidée par le député Christophe Lutundula, secrétaire permanent du bureau, Ensemble pour le changement lance un appel à une mobilisation générale pour faire échec au projet du FCC.

« Ensemble pour le changement lance un appel à tous les Congolais, en général, et particulièrement aux membres de ses partis politiques de suivre les mots d'ordre lancés par Lamuka pour faire échec aux stratégies et projets de déstabilisation de la RDC, orchestrés par le FCC », ajoute le communiqué.

Dans les arrêts de la « haute cour » sur les invalidations des parlementaires, qualifiés d'"iniques et arbitraires" par la plateforme de Katumbi, Lamuka perd 25 élus.

La plateforme électorale créée en mars 2018 à Johannesburg (Afrique du sud) promet de s'impliquer activement dans toutes les actions et initiatives tendant à réhabiliter les élus injustement invalidés.

Berith Yakitenge