Breaking news

Pour le député Iracan, les auteurs des tueries en Ituri opèrent en complicité avec les « leaders des communautés locales »

Mercredi 12 juin 2019 - 10:00
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Le député national Gracien Iracan a saisi, lundi 10 juin dernier, le procureur général près la Cour de cassation à propos des tueries massives et persistantes des civils par des hommes armés dans la province de l’Ituri, spécialement dans les territoires de Djugu et Mahagi.

Pour cet élu de la ville de Bunia, les auteurs de ces actes jusqu’ici non identifiés, selon les autorités, opèrent en complicité avec les « leaders locaux ».

« Cette situation s’explique sans doute par les multiples complicités dont ces assassins bénéficient des leaders communautaires et qui ont des ramifications tant à Kinshasa qu’à l’extérieur du pays », dit la correspondance adressée à Flory Kabange Numbi, procureur général près la Cour de cassation dont la copie est, entre autres, réservée à la présidence de la République.

Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées dans les différentes attaques ces deux derniers mois dans les territoires de Djugu et Mahagi. Parmi les victimes figurent des militaires et des policiers.

Plus de 200 personnes ont été tuées et des centaines de maisons incendiées dans les violences armées qui ont éclaté fin décembre 2017 dans le territoire de Djugu.

Une mission parlementaire diligentée, fin 2018, en Ituri, avait affirmé l’existence d’une rébellion en gestation dans cette partie du pays.

Patrick Maki