Breaking news

Nord-Kivu : Quatre passagers d’un véhicule enlevés sur l’axe Butembo-Goma

Lundi 10 juin 2019 - 15:40
Catégorie
Illustration/La RN4 dans la cité d'Oicha au Nord-Kivu/Ph Yassin Kombi ACTUALITE.CD

Quatre personnes ont été victimes d’un rapt, dimanche 9 juin dans la soirée, sur l’axe routier Lubero et Kanyabayonga, en territoire de Lubero (Nord-Kivu). L’information a été confirmée par la société civile locale.

D’après Georges Katsongo, vice-président de la société civile du Nord-Kivu, les victimes, tous des hommes, faisaient partie de huit passagers qui étaient à bord d’un mini-bus qui partait de Butembo pour Goma (350 km).

« A peine arrivés à Matembe, près de la piste menant à Hutwe, entre Lubero et Kanyabayonga notamment, ils ont croisé, vers 19h30', un groupe d’hommes armés qui ont emmené quatre personnes en brousse, pendant que quatre autres ont réussi à s’échapper », explique-t-il à ACTUALITE.CD.

Georges Katsongo décrit l’axe Matembe-Kaseghe où le kidnapping a eu lieu comme un endroit très dangereux en terme de sécurité notamment en raison de la présence des miliciens Maï-Maï qui y opèrent.

« C’est vraiment un trajet risqué qui nécessite une surveillance sécuritaire accrue. Que les autorités s’impliquent pour retrouver nos compatriotes enlevés. Ils sont quatre, entre les mains des assaillants. Les quatre autres qui ont réussi à s’échapper ont été retrouvés ce matin (lundi 10 juin, Ndlr) à Kaseghe», plaide le président de la société civile locale.

L’administrateur du territoire de Lubero, Richard Nyembo wa Nyembo, signale à ACTUALITE.CD qu’il s'agit de cinq personnes enlevées. Il dit qu'il y a huit mois qu’il a décidé de suspendre tout trafic sur ce tronçon au-delà de 18h30'. Décision qui n’est toutefois pas respectée par la population, déplore-t-il.

«Des camionneurs en provenance de Butembo ne se gênent pas de voyager nuitamment, exposant ainsi la vie de leurs passagers, parce que c’est souvent aux heures tardives que les bandits opèrent. J’appelle les transporteurs à respecter la mesure et cesser de mettre la vie des innocents en danger», indique l’administrateur du territoire de Butembo.

Richard Nyembo wa Nyembo rassure toutefois que les services de sécurité sont à pied d’œuvre pour tenter de retrouver les quatre personnes jusque-là détenues par les ravisseurs.

Claude Sengenya