Catégorie
Abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO.Ph. Christine Tshibuyi

L'épiscopat catholique, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), a dénoncé, ce mardi 21 mai, la non convocation de l'électorat par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), le 18 mars dernier, pour l'élection des conseillers communaux et des secteurs ou chefferies, prévue le 22 septembre prochain.

« Comme il n'est un secret pour personne, la Ceni n'a pas convoqué l'électorat au mois de mars dernier comme prévu dans son calendrier, du reste vital pour la consolidation de la démocratie à partir de la base », a déclaré l'abbé Donatien N'shole, secrétaire général de la CENCO, en ouvrant le forum national de la Commission justice et paix, consacré à la présentation du rapport final de l’observation du processus électoral (2018-2019).

Ces assises, qui se tiennent dans la salle Reine de la paix, dans la commune de la Gombe, réuniront,  pendant cinq jours, les responsables des commissions « justice et paix » des 47 diocèses de l'Eglise catholique en RDC.    

« Ne pas tenir ces scrutins est « une entorse grave » à la démocratie ainsi qu'au processus de la décentralisation étant donné les maires, les bourgmestres et les chefs de secteur continueront à être nommés, les organes locaux seront toujours inexistants », a-t-il ajouté, rappelant la « nécessité et l'urgence » de la tenue de ce scrutin.

Selon le calendrier électoral, les dates pour l’organisation de l’ensemble des élections locales se succèdent de la manière suivante : le 22 septembre 2019 élections des conseillers communaux et des secteurs ou chefferies, le 4 décembre 2019 élection des conseillers urbains, des bourgmestres et des chefs des secteurs et, enfin, le 25 janvier 2020 scrutin des maires et maires adjoints des villes.

Lire aussi : RDC : La  SYMOCEL préoccupée par le retard dans la tenue des élections locales

Le directeur de la sensibilisation à la CENI avait affirmé dans la presse locale qu'un nouveau calendrier pourra être publié. L'actuel bureau de la CENI, censé organiser ces scrutins, est fin mandat et prépare son rapport final.   Christine Tshibuyi