Breaking news

RDC-Belgique : L’échange des ambassadeurs envisagé

Mercredi 15 mai 2019 - 11:40
Le président Félix Tshisekedi et Renier Nijskens, Envoyé spécial de Belgique dans la Région des Grands lacs lors d'une rencontre à Kinshasa/Ph Présidence

La RDC et la Belgique envisagent de remettre en poste leurs ambassadeurs aussitôt la mise en place d’un nouveau gouvernement congolais. Mardi, à Kinshasa, Félix Tshisekedi et Renier Nijskens, Envoyé spécial de Belgique dans la Région des Grands Lacs, ont échangé sur les possibilités de reprise de la coopération entre les deux pays.

« Nous avons également pensé à l’échange des ambassadeurs puisqu’il n’y a pas d’ambassadeur de la Belgique, ici, et il n’y a pas d’ambassadeur de la RDC, à Bruxelles. Nous avons convenu que dès que le nouveau gouvernement sera mis en place, très rapidement les propositions d’ambassadeur auraient lieu et dans l’immédiat nous préparons déjà la réouverture du consulat général de la Belgique, à Lubumbashi », a déclaré Renier Nijskens, Envoyé spécial de Belgique dans la Région des Grands Lacs après une rencontre avec Félix Tshisekedi.

Les ambassadeurs de deux pays ont été rappelés de leurs postes suite à la détérioration des relations entre les autorités belges et congolaises, l’année dernière. Cette situation avait causé notamment la fermeture de la Maison Schengen et la réduction de la fréquence des vols de Brussels Airlines.

La Belgique va également « réactiver » à travers son agence de développement Enabel, son aide humanitaire coupée sous le régime de Joseph Kabila.

« La coopération belge n’a jamais été interrompue, elle a été un tout petit peu mise en berne mais n’a jamais été arrêtée. Nous avons les programmes essentiels avec le gouvernement qui se sont poursuivis. Le reste de l’enveloppe budgétaire qui était prévue pour la coopération bilatérale va être maintenant réactivée avec la capacité de l’agence Enabel d’opérer en RDC. Le président (Ndlr : Félix Tshisekedi) a indiqué quelques priorités qui attirent son attention et dans lesquelles nous allons nous inscrire pour pouvoir appuyer», a ajouté le diplomate belge.

Les deux pays envisagent de normaliser la coopération aussi dans le domaine militaire. La délégation belge qui a rencontré le président congolais était composé aussi du général-major Philippe Boucké, adjoint du chef de l’état-major de la Défense de la Belgique. Ce dernier devrait rencontrer le chef d’état-major général des FARDC pour des « propositions concrètes » visant la reprise de la coopération militaire bilatérale.

Patrick Maki

Catégorie