Photo ACTUALITE.CD

Mise à jour.

Plusieurs personnalités politiques dont certains membres du gouvernement sortant s'étaient portés candidats à l’élection sénatoriale qui s’est tenue ce vendredi 15 mars, dans 24 provinces. Pour les 8 sièges de Kinshasa, 143 candidats avaient été enregistrés.

Grosse désillusion pour beaucoup d'entre les candidats aux noms ronflants. Parmi ceux qui ont échoué, il y a notamment le Premier ministre Bruno Tshibala et Roger Lumbala, candidats sur la même liste (Alliance des progressistes pour le Congo). Il y a également Thomas Luhaka, ministre congolais des Infrastructures, des Travaux publics et de la Reconstruction (indépendant), qui a mordu la poussière. Parmi les perdants, on retrouve aussi Basile Olongo, vice-ministre de l'Intérieur, candidat pour le compte de la Coalition des démocrates. Eteni Longondo (indépendant), Kiziamina Kibila (indépendant), Roger Nsingi Mbemba (indépendant), Gabriel Mokia (Mouvement des démocrates congolais), Lambert Matuku (PALU), Sonia Lukusa (Palu), Jean-Pierre Kambila (PPRD) ou encore Théodore Mugalu (PPRD) ont également perdu.

Catégorie