Les militants de l'UDPS au siège du parti à Limete.

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a fait un fiasco aux élections sénatoriales organisées, ce vendredi 15 mars, dans 24 provinces. Même avec 12 élus à Kinshasa, soit le parti le mieux représenté dans la capitale, le nouveau parti présidentiel n’a récolté aucun sénateur. Même scénario dans la région du Kasaï où l’UDPS a gagné un nombre considérable des députés provinciaux.

Candidat à Kinshasa avant de se retirer la veille, Jacquemain Shabani, responsable de la centrale électorale de l'UDPS, a évoqué un “mal profond” au sein du parti.

« Vote atypique des élus de l’UDPS de Kinshasa et du Kasaï ! Le mal est profond et nécessite une attention particulière du leadership du parti », a déclaré sur twitter Jacquemain Shabani à la fin des opérations de vote.

Le parti du président Félix Tshisekedi avait largement perdu aux élections des membres des bureaux des assemblées provinciales au profit du FCC. 20 de 24 assemblées provinciales sont sous le contrôle du regroupement de Joseph Kabila. L’UDPS n’avait gagné que les cinq postes du bureau de l’assemblée provinciale du Kasaï Oriental.

Fonseca Mansianga

 

Catégorie