Breaking news

Les attaques armées contre les installations de lutte contre Ebola ont été préparées et coordonnées, dénonce Dr Oly Ilunga

Mercredi 6 mars 2019 - 10:03
Catégorie
Photo d'illustration ACTUALITE.CD/Attaque d'un centre à Beni

Le ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, a expliqué, ce mardi 5 mars, que les deux attaques contre les installations de la riposte contre la Maladie à virus Ebola, à Butembo et Katwa, étaient planifiées et coordonnées.

« Deux Centres de Traitement d’Ebola ont été la cible d’attaques préparées et coordonnées. La violence des attaques contre la riposte, que nous ne cessons de dénoncer depuis le début de la riposte, augmente dangereusement en intensité. Lors des dernières en date, des structures médicales ont été attaquées à l’arme automatique et incendiées. Nous déplorons ainsi le décès d’un garde-malade et nous présentons toutes nos condoléances à la famille de la victime », a dit le ministre au cours d’une conférence de presse organisée à Kinshasa.

D’après les données recueillies par le ministère de la santé, ces attaques seraient motivées par des raisons pécuniaires.

« Une attaque délibérée dirigée contre le personnel sanitaire constitue un crime très grave. Une fois de plus, nous condamnons avec la dernière énergie de telles actions qui sont injustifiables. Rien ne peut justifier ni expliquer qu’on s’en prenne à des malades dans un hôpital ni à ceux qui les soignent », a-t-il ajouté.

Selon le ministre, l’évolution de la riposte est globalement positive et l’épidémie est relativement maîtrisée dans la majorité des zones de santé touchées. Cependant, Butembo et Katwa sont les deux zones de santé qui continuent à alimenter cette épidémie. Ensemble, ces deux zones ont notifié plus de 86% des nouveaux cas confirmés enregistrés au cours des 21 derniers jours. La zone de santé de Katwa a même dépassé celle de Beni en termes de cas confirmés et de décès liés à Ebola.

« Nous demandons un sursaut patriotique. Toute personne ayant le privilège d’être considérée comme un influenceur doit s’engager positivement dans la sensibilisation. Par ailleurs, ils doivent ouvertement prendre position contre ces actes de sabotage de la riposte qui mettent l’entièreté du pays à risque », a plaidé Oly Ilunga.

Christine Tshibuyi

Vidéo