Photo ACTUALITE.CD

Corneille Nangaa, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), a accusé certains diplomates étrangers d’exercer une pression sur lui et sur la centrale électorale.

« La CENI est une institution d’appui à la démocratie. La CENI va publier les résultats conformément à la loi. Il y a des diplomates qui s’évertuent à nous menacer. Il y a des personnalités en interne et en externe qui sont dans cette démarche. Cela n’a pas de sens. C’est d’ailleurs contre-productif », a-t-il dit dans une conférence de presse ce dimanche 6 janvier.

Il n’a cependant pas révélé un nom.

« Je ne vais pas vous dire le nom. Il y a des gens qui viennent me dire des messages de tel ou tel autre pays. Cela n’a pas de sens. Nous l’acceptons. Ceux qui demandent que la CENI soit indépendante, sont les mêmes qui viennent nous dire ce que la CENI doit faire. Nous n’accepterons aucune menace », a-t-il ajouté.

Alors qu’elle était prévue pour ce dimanche, l’annonce du résultat de la présidentielle a été renvoyée à une date ultérieure, sans aucune précision.

D’après le calendrier initial, le ramassage, la compilation et la centralisation des résultats du vote pour la présidentielle devraient se faire du 31 décembre au 5 janvier. La même opération devrait se dérouler du 31 décembre au 22 janvier pour les législatives nationales et provinciales. Les recours et le traitement des contentieux des résultats pour la présidentielle étaient prévus du 7 au 15 janvier, la publication des résultats définitifs le 15 janvier et le nouveau président de la République devrait prêter serment le vendredi 18 janvier.

Catégorie