Catégorie
Jean Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a accusé, lundi 10 décembre, les leaders de la coalition Lamuka d’instrumentaliser certains jeunes afin de perturber les meetings de Félix Tshisekedi et de Vital Kamerhe, de la coalition Cap pour le Changement (CACH).

Lors d'un point de presse tenu lundi, le secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund-a-Kabund, affirme que Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, exclus du processus, sont « jaloux » et « haineux » vis-à-vis de l'engagement de la coalition CACH dans la campagne électorale.

« Nous constatons une montée inquiétante de la haine et de la jalousie dans le chef des leaders de la coalition Lamuka (…) ils instrumentalisent des groupes de jeunes et commanditent les attaques contre le candidat, en l'occurrence Félix Tshisekedi (…) je saisis cette occasion pour demander à nos compatriotes Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Antipas Mbusa Nyamwisi de cesser de provoquer notre peuple en instrumentalisant certains fils du pays au nom de Lamuka pour qu’ils s'attaquent avec violence au président Félix Tshisekedi et CACH », a-t-il dit.

Dimanche, plusieurs militants ont chanté en l'honneur de Martin Fayulu, candidat de Lamuka, lors du meeting tenu par le ticket Tshisekedi-Kamerhe, à Bunia.

L’UDPS promet de réagir avec force en cas d’une prochaine perturbation du meeting de la coalition CACH.

Auguy Mudiayi