Breaking news

RDC : "Moïse Katumbi fait partie des exclus", Sesanga explique son soutien à Tshisekedi (Interview)

Lundi 10 décembre 2018 - 23:10
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD

Le secrétaire général d'Ensemble pour le changement, plateforme électorale de Moïse Katumbi explique en exclusivité sur ACTUALITE.CD, ce lundi 10 décembre 2018, sa décision de soutenir la candidature de Félix Tshisekedi, non soutenue par Ensemble.

Pourquoi Félix Tshisekedi ?

Je rappelle que j'ai soutenu l'idée d'une candidature commune et unique de l'opposition en dépit de problèmes rencontrés à Genève et à Nairobi et que cette voix n'a pas été entendue. Aujourd'hui, il faut voir qu'il y a plusieurs candidatures au sein de l'opposition. La deuxième chose, ce qu'il faut aujourd'hui définitivement sortir de l'ambiguïté régnante au regard de la perspective directe ou indirecte, implicite ou explicite, du processus électoral. Félix Tshisekedi a assumé depuis longtemps l'idée de pouvoir aller aux élections avec ou sans machine à voter. Compte tenu des problèmes que nous rencontrons et de ce que je vois parmi mes électeurs dans la circonscription, je constate que nous avons de gros problèmes comme partout ailleurs au Congo, d'insécurité, d'instabilité, des problèmes liés à la mauvaise gestion économique et politique du pays qui font que la soif du changement qui a été démontrée à travers les foules dans notre pays ne soit compromis par une décision qui reviendrait à un boycott. Par conséquent, nous avons estimé au regard de ces conditions que dans la séquence à venir. Il est bon que la candidature de Félix Tshisekedi soit soutenue, quitte à ce que dans une phase ultérieure le processus de contestation tel qu'il semble être alimenté aujourd'hui par d'autres candidats puisse être mis à contribution pour assurer le respect du résultat issu des urnes et, parallèlement, nous en appelons au Congolais de pouvoir s'approprier de manière physique le processus électoral et le contrôle de ses résultats et de ne pas laisser la CENI être maître à bord pour imposer un quelconque résultat qui serait en contradiction avec la volonté populaire

Vous êtes secrétaire général d'Ensemble, cette plate forme dirigée par Moïse Katumbi qui, lui, soutient la candidature de Martin Fayulu. Quel est votre avenir au sein d'Ensemble ?

Nous sommes toujours Ensemble, le groupe Ensemble a été mis en place au service d'un projet que nous portons que nous continuons à porter avec d'autres camarades dans l'idée de faire placer à la tête du pays Moïse Katumbi comme président de la République mais, pour des raisons diverses, Moïse Katumbi fait partie des exclus, donc la matrice de notre combat demeure et nous devons la poursuivre. Tout le reste ne semble être que périphérique par rapport à cet objectif. Ici, je n'engage pas Ensemble comme groupe mais je m'engage comme un des leaders de notre pays dans le cadre d'une province et devant mes électeurs envers qui j'ai un devoir de recevabilité par rapport aux attentes et au souhait exprimé dans la perspective du changement (...). Il ne faut pas compromettre le changement souhaité par la population par des choix tactiques qui peuvent s'avérer contraire à l'objectif poursuivi. Nous avons fait ce choix et je pense qu'il faut avancer maintenant.

Que reprochez-vous à la candidature de Martin Fayulu ?

Rien du tout, je pense simplement que sur les options majeures en ce qui concerne la participation aux élections, autant nous avons refusé le boycott aux élections, autant nous devons nous assurer d'une participation effective à ces élections et appeler le peuple congolais à aller voter avec ces machines à voter, si elles sont présentes.

Interview réalisée par Stanis Bujakera Tshiamala