Steve Mbikayi, ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire/Photo ACTUALITE.CD

Le ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire, Steve Mbikayi, a fait une mise au point, ce vendredi 16 novembre 2018, concernant la grève des professeurs de l'Université de Kinshasa (UNIKIN), qui est à la base des troubles depuis lundi 12 novembre jusqu’à provoquer le décès de deux étudiants, lors des répressions policières.

Mbikayi explique que le financement des opérations électorales, a empêché le gouvernement de répondre aux exigences des professeurs grévistes. Lesquels réclament l’amélioration de leurs conditions salariales.

Le gouvernement fait face à beaucoup de contraintes financières liées surtout au financement de la CENI (ndlr, Commission électorale nationale indépendante), ce qui a fait que le ministère des Finances ne puisse pas avoir les moyens de payer tel que convenu avec les professeurs. Nous avons entamé des négociations avec l'APUKIN (ndlr, Association des professeurs de l’Université de Kinshasa) qui ont abouti à un accord jeudi”, explique le ministre de l’ESU.

Cet accord trouvé le jeudi 15 novembre entre le gouvernement et le syndicat des professeurs devrait permettre la reprise des cours, dès la semaine prochaine. Mais le lundi 8 octobre dernier, les professeurs avaient décidé de reprendre la grève. Parmi leurs revendications, les professeurs exigent auprès du gouvernement le respect de ses engagements pris en octobre 2017, en ce qui concerne le paiement de leur salaire au taux de 1 600 FC pour 1 USD, au lieu de 920 FC. Pour les professeurs, cette différence est un  manque-à-gagner.

Stanis Bujakera Tshiamala

Catégorie