Les congolaises refoulées d'Angola avec leurs nourrissons à Kamako

La Croix-Rouge congolaise, comité provincial du Kasaï appuyée par le CICR (Comité international de la Croix-Rouge), a remis, mardi dernier, des matelas aux structures de santé de Kamako qui prennent en charge les Congolais refoulés d'Angola.

Il s'agit des centres de santé de Kamako-État et Sallam, qui ont bénéficié de ces dons.

"C'est une réponse urgente pour les Congolais qui sont expulsés d'Angola. La Croix-Rouge de la RDC, branche du Kasaï, avec l'appui de son partenaire privilégié le CICR, voulait une assistance humanitaire à tous ces compatriotes qui sont dans la situation la plus difficile en ce moment", a dit Jean-Pierre Nkongolo, président provincial de la Croix-Rouge Kasaï.

Cette aide s'ajoute à l'appui médical apporté par l'Organisation internationale de migration (OIM) et le Fonds des Nations-Unies pour la population (FNUP) aux structures de santé précitées qui soignent notamment des refoulés qui souffrent du paludisme, de la rougeole et de la varicelle.

Au moins 432 cas de paludisme sur 916 cas, soit 47,1% pris en charge au centre hospitalier de Kamako-Etat, ont été recensés du 12 au 21 octobre 2018.

Plus de 250 000 Congolais refoulés d'Angola, et arrivés à Kamako, vivent dans des conditions difficiles.

Félix Ngalamulume, depuis Kamako

 

Catégorie