Catégorie
Leila Zerrougui, chef de la Monusco, lors de la conférence de presse ce 16 octobre 2018 à Kinshasa (Photo Christine Tshibuyi/ACTUALITE.CD)

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations - Unies en RDC s'est inquiétée mardi 16 octobre de la situation sécuritaire à Beni (Nord-Kivu ), où les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées  (ADF) prennent de plus en plus des positions "assez agressives".

Au cours d'une conférence de presse ce mardi 16 Octobre  au quartier général de la Monusco, Leila Zerrougui a souligné qu'Ebola affecte la riposte contre les groupes armés.

"Les ADF prennent des  positions assez agressives, Ebola est une difficulté, une contrainte qui bloque la riposte contre les groupes armés, nos bataillons y travaillent en collaboration avec les forces armées de la RDC  ( FARDC), nous luttons pour contenir l'épidémie à Béni", a-t-elle affirmé.

Ebola et insécurité "font perdre des années", a ajouté Leila Zerrougui exprimant sa solidarité envers les populations de Beni.

"Nous mettrons tous les moyens, surtout logistiques, de la MONUSCO pour appuyer les autorités en charge de la lutte contre Ebola", a déclaré la même responsable précisant que la mission n'avait "aucun centime dans son budget" pour la riposte contre Ebola.

Christine Tshibuyi